Quantification et qualification bio-énergétique de l’activité physique pour les recommandations de santé publique

Résumé : Pour être efficace dans une logique de santé publique, la promotion de l’activité physique requiert une bonne communication entre ses acteurs. Dans cette perspective, nous proposons d’expliciter des notions de bio-énergétique utilisées pour quantifier et qualifier l’intensité des activités physiques, les comportements d’activité physique, les comportements sédentaires et les modes de vie. Chez les adultes sains, les recommandations de santé publique en matière d’activité physique émises par les différentes autorités varient entre 675 et 1350 MET.min par semaine, soit, par exemple, la participation 5 fois par semaine à des activités conduisant à la multiplication du métabolisme de base par 4,5 pendant 30 ou 60minutes, respectivement pour les limites basses et hautes. Les chercheurs dans les différents champs scientifiques et les divers acteurs responsables doivent travailler plus ou mieux pour parvenir à une promotion de l’activité physique réussie, qui se manifesterait par une raréfaction des modes de vie sédentaires. Une grande diversité des modes de vie est compatible avec l’atteinte d’une dépense énergétique suffisante, à l’échelle des populations, pour contribuer à la prévention et au contrôle de nombreuses maladies non communicables.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01810191
Contributor : Apemac Ul <>
Submitted on : Thursday, June 7, 2018 - 3:31:48 PM
Last modification on : Thursday, April 11, 2019 - 4:02:23 PM

Identifiers

Citation

Sophie Antoine-Jonville, Anne Vuillemin, Olivier Hue. Quantification et qualification bio-énergétique de l’activité physique pour les recommandations de santé publique. Nutrition Clinique et Métabolisme, Elsevier Masson, 2015, 29 (2), pp.69 - 76. ⟨10.1016/j.nupar.2015.04.001⟩. ⟨hal-01810191⟩

Share

Metrics

Record views

48