Rôle des dimensions formelles et informelles du soutien social positif versus négatif sur les conséquences de la violence physique au travail

Abstract : L’objectif de cette recherche est d’étudier auprès de victimes de violence au travail les effets des différentes formes de soutien social formel (personnel encadrant de l’entreprise) versus informel (entourage personnel : famille, amis), selon qu’ils sont perçus comme positifs vs négatifs, sur l’état de stress post-traumatique (IES-R), la dépression (CES-D) et l’anxiété (STAI-Y). Il apparaît qu’un soutien informel positif atténue les conséquences psychologiques de la violence. En revanche, le soutien social formel, qu’il soit positif ou négatif, semble amplifier les conséquences pour les victimes. Nous observons ces effets immédiatement après l’agression, et ils semblent perdurer 6 mois après.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01812112
Contributor : Apemac Ul <>
Submitted on : Monday, June 11, 2018 - 11:33:00 AM
Last modification on : Thursday, November 28, 2019 - 1:54:02 PM

Identifiers

Citation

Virginie Dodeler, Cyril Tarquinio, Barbara Houbre. Rôle des dimensions formelles et informelles du soutien social positif versus négatif sur les conséquences de la violence physique au travail. Psychologie du travail et des organisations, Elsevier Masson, 2015, 21 (3), pp.227 - 246. ⟨10.1016/S1420-2530(16)30008-5⟩. ⟨hal-01812112⟩

Share

Metrics

Record views

109