Etude comparative des effets d'un entraînement morphologiques sur les compétences lexico-orthographiques des enfants dyslexiques selon le type d'affixe travaillé : préfixes Vs suffixe

Résumé : L'utilisation des principes de la morphologie constructionnelle dans la rééducation de la dyslexie-dysorthographie pourrait permettre d'optimiser l'efficience de la prise en charge orthophonique en sélectionnant précisément un type d'affixe (préfixes ou suffixes) à travailler selon les objectifs thérapeutiques. En effet, il existe des différences importantes entre préfixes et suffixes qui mériteraient d'être explorées et potentiellement exploitées en rééducation. Ces différences se situent notamment au niveau du traitement lexical des mots complexes. En effet, les mots préfixés seraient lus par un traitement global, tandis que les mots suffixés seraient traités de manière plus analytique. Par ailleurs, les études scientifiques affirment que les enfants présentant une dyslexie-dysorthographie ont de bonnes capacités morphologiques qu'ils utilisent spontanément pour compenser leurs difficultés en lecture et en orthographe. On sait également qu'un entraînement morphologique a des effets positifs sur les compétences lexico-orthographiques. Ainsi, je fais l'hypothèse que, selon le type d'affixe ayant fait l'objet de l'entraînement, les bénéfices générés en lecture et en orthographe sont différents. Je pose donc le postulat qu'un entraînement centré sur les préfixes améliorerait davantage la rapidité de lecture et qu'un entraînement centré sur les suffixes améliorerait davantage l'orthographe, la précision et la compréhension de la lecture. Afin de valider par la pratique la pertinence de cette hypothèse, deux groupes de six patients dyslexiques-dysorthographiques ont été constitués pour suivre un entraînement morphologique spécifique de six séances : l'un a suivi un entraînement ciblé sur les préfixes, l'autre a travaillé sur les suffixes. Les effets d'un entraînement morphologique sur les compétences lexico-orthographiques semblent bien être spécifiques au type d'affixe travaillé mais de manière différente et dans une mesure moindre que ne le supposaient les hypothèses de départ. En effet, il se trouve que la différence de gains de performance en lecture serait discrète d'un groupe à l'autre. Les compétences en orthographe sont bien plus sensibles à cette particularité d'entraînement. L'intervention au niveau des préfixes améliore davantage l'orthographe d'usage et celle centrée sur les suffixes tend plutôt à améliorer l'orthographe phonétique.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/public/BUMED_MORT_2013_RENAUDIN_GAELLE.pdf
Complete list of metadatas

Cited literature [77 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01862593
Contributor : Memoires Ul <>
Submitted on : Monday, August 27, 2018 - 2:46:11 PM
Last modification on : Monday, August 27, 2018 - 2:54:00 PM
Long-term archiving on : Wednesday, November 28, 2018 - 2:21:19 PM

File

BUMED_MORT_2013_RENAUDIN_GAELL...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01862593, version 1

Collections

Citation

Gaëlle Renaudin. Etude comparative des effets d'un entraînement morphologiques sur les compétences lexico-orthographiques des enfants dyslexiques selon le type d'affixe travaillé : préfixes Vs suffixe. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨hal-01862593⟩

Share

Metrics

Record views

135

Files downloads

96