Le thomisme de l'École de Lvov-Varsovie et du Cercle de Cracovie - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Revue des sciences philosophiques et theologiques Year : 2013

Le thomisme de l'École de Lvov-Varsovie et du Cercle de Cracovie

Abstract

Un thomisme proprement polonais s’est développé au xxe siècle. Il se trouve principalement dans les travaux de Jan Salamucha, un prêtre, de Józef Bocheński, un dominicain, et de Jan Drewnowski, un laïc. Ils formèrent le « Cercle de Cracovie ». Actif dans les années 1930, avant même sa reconnaissance en quelque sorte officielle en 1936, le Cercle de Cracovie disparaît en 1939 quand l’Allemagne à l’Ouest et l’Union soviétique à l’Est envahissent la République de Pologne et prétendent de nouveau éliminer la Pologne de la carte de l’Europe. Ce thomisme polonais, lui, ne disparaît pas. Il se maintient dans les travaux propres du père Bocheński, jusqu’à sa mort en 1995. Après la Seconde Guerre mondiale, on trouve aussi une attention marquée à saint Thomas à l’Université catholique de Lublin, avec Mieczysław Krą̨piec, o. p. ; également à l’Université jagellonne, avec un philosophe et théologien, prêtre, évêque, cardinal et pape, Karol Wojtyła ; et aujourd’hui dans ce qu’on appelle le « thomisme conséquent » du professeur Mieczysław Gogacz, à l’Université Cardinal Wyszyński de Varsovie. L’article met cependant l’accent sur Jan Salamucha et Józef Bocheński. Leur lecture de saint Thomas anticipe qu’on appelle aujourd’hui le « thomisme analytique », voire la « philosophie analytique de la religion » et la « théologie analytique ».

Dates and versions

hal-01870197 , version 1 (07-09-2018)

Identifiers

Cite

Roger Pouivet. Le thomisme de l'École de Lvov-Varsovie et du Cercle de Cracovie. Revue des sciences philosophiques et theologiques, 2013, 2013/1 (97), pp.59 - 76. ⟨10.3917/rspt.971.0059⟩. ⟨hal-01870197⟩
35 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More