Quantification des molécules organo-chlorées dans les sols et suivi de leur formation et dégradation ? rôle des microorganismes - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Quantification des molécules organo-chlorées dans les sols et suivi de leur formation et dégradation ? rôle des microorganismes

(1)
1

Abstract

Chlorine, a chemical element of the halogen group, has a complexe biogeochemical cycle in ecosystems. . However, amounts of chlorine in soils and processes controlling chlorine speciation have been still poorly documented. Aims of this study were to estimate organic and inorganic forms of chlorine in different soils and to link Cl amounts with environmental parameters (soils characteristics, Cl external sources?) and global bacterial activity of soils. Measurements were made from the surface organo-mineral horizons of soils chosen for their contrasting environments and land use (a): located on a calcareous rock under three different vegetation covers (forest, crop, pasture) (b) and (c) soils with high organic inputs as manure (soil of Brittany) or soil rich in polycyclic Aromatic Hydrocarbon, (d): a saline soil (Marsall, 57) (e): an acid soil (Vosges mountains). Our results provide new data on the quantities of chlorine retained in soil developped on various substrates and under various occupations. They underline the importance of organic forms of chlorine retained. This suggests the quick transformation of inorganic Cl brought with atmospheric deposition to an oragnic form in soils. Factors that appear to influence the chlorine storage in soils were discuss : (1) positive link with organic matter content, (2) negative link with soil pH, (3) influence of land use and vegetation cover (4) Link with bacterial global activity. These parametrs are all linked, they determinate soil types, pedogenetic processes, organic matter turnover and chlorine contents. In contrast, high atmospheric inputs of inorganic chlorine known to appear near the sea have no clear influence on the chlorine contents in brittany surface soil horizon. This study provides methodological informations, our results suggest that the measure of global bacterial activity on fresh soils is more representative of the current microbial activity of soils. More studies should be done now to (1) characterise microorganisms and their influence on chlorine forms and evolution in soils (2) to estimate the dynamic of chlorine and identify processes that control it in natural ecosystems.
Le chlore participe à un cycle biogéochimique complexe au sein des écosystèmes. Cependant, les quantités de chlore retenues dans les sols et les processus à l'origine de des changements de spéciation du chlore sont encore peu documentés. Les objectifs de l'étude étaient d'estimer les formes organiques et inorganiques de chlore dans des sols d'écosystèmes contrastés. et de relier ces teneurs aux paramètres environnementaux (apports atmosphériques, caractéristiques des sols) et aux activités bactériennes globales des différents sols étudiés. L'étude a été réalisée sur les horizons de surface (organo-minéraux) de sols très contrastés (a) : un sol sur roche sédimentaire carbonatée, échantillonné sous 3 couverts végétaux différents (forêt, culture, prairie) (b) et (c): des sols ayant subi des apports de matières organiques particulières, soit de lisiers (sol de Bretagne), soit de HAP (sol de friche industrielle), (d) : un sol salé, (e) : un sol sur roche acide. Nos résultats permettent d'apporter de nouvelles données sur les quantités de chlore retenues dans des sols sur substrats et occupations variées. Ils soulignent l'importance des formes organiques par rapport aux formes inorganiques retenues dans la majorité des sols. Ceci suggère la rapide transformation du chlore inorganique apporté par les dépôts atmosphériques en chlore organique. Les résultats permettent également de discuter des facteurs qui semblent influencer la présence de chlore dans les sols : (1) relation positive avec la matière organique des sols (2) relation négative avec le pH (3) influence de l'occupation des sols (végétaux pérennes ou non). (4) influence positive de l'activité bactérienne. A l'inverse, les apports atmosphériques élevés en chlore inorganique présumés à proximités de la mer ne semblent jouer aucun rôle sur les teneurs en chlore retenu dans les sols, Cette étude apporte par ailleurs des informations méthodologiques pour caractériser au mieux l'activité bactérienne totale des sols. Elle permet de suggérer la mesure sur des sols frais comme l'activité la plus représentative de l'activité réelle des sols. Des études complémentaires doivent maintenant être menées pour (1) caractériser plus précisément les microorganismes et leur activité sur l'évolution des formes de chlore (2) améliorer la compréhension de la dynamique du chlore entre les différents compartiments des écosystèmes et à différentes saisons.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUS_M_2012_OSSWALD_AURELIE.pdf (1 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01871324 , version 1 (10-09-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01871324 , version 1

Intranet access

Cite

Aurélie Osswald. Quantification des molécules organo-chlorées dans les sols et suivi de leur formation et dégradation ? rôle des microorganismes. Sciences de la Terre. 2012. ⟨hal-01871324⟩
30 View
48 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More