Un pasteur français au service des Provinces-Unies. Le ministère de Samuel Des Marets à Maastricht (1632-1636) - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Revue d'Histoire Moderne et Contemporaine Year : 2018

Un pasteur français au service des Provinces-Unies. Le ministère de Samuel Des Marets à Maastricht (1632-1636)

Abstract

Samuel Des Marets (1599-1673), born in France and practicing the reformed pastoral ministry in the kingdom during his early years, sees his career taking an early turn, causing him problems of confessional and political identities. It’s obvious in the controversy, but also in his use of ecclesiastical discipline. Minister and professor of theology in the independent principality of Sedan in the mid-1620s, he passes under the protection of its regent, Elizabeth of Nassau, and her son, the prince Frederic-Maurice, Duke of Bouillon, himself in the entourage of his uncle, the Stadtholder Frederick Henry. Established by the States General and on the recommendation of André Rivet in Maastricht, after the taking of the city by the Dutch Republic (1632), he exercises his ministry under conditions which are in certain aspects close to those of France at the same time (controversy, coexistence between legal confessional communities), but marked by original elements (co-sovereignty of the prince-bishop of Liège, Spanish threat, difficulties of integration of his church into the Synod). All this places him in a situation of in-between, which he skilfully knows how to play, alternately using the advantages of his status of French and those of protégé of the States General. He does so for personal reasons, but also to propose the model of a combative pastor, and to consolidate a Church he has established and which he wants to protect from Catholic attacks. Samuel Des Marets maintains both his French culture and the political service of the Dutch Republic, until he leaves Maastricht for’s-Hertogenbosch (1636). He develops an ambiguous position that reveals many aspects of the pastoral ministry in a newly established church on a confessional front during the Thirty Years’ War.
Né en France et exerçant le ministère pastoral réformé dans le royaume au cours de ses jeunes années, Samuel Des Marets (1599-1673) voit sa carrière prendre un virage précoce qui lui pose des problèmes d’identités confessionnelle et politique, dans la controverse, mais aussi dans son usage de la discipline ecclésiastique. Ministre et professeur de théologie dans la principauté indépendante de Sedan au milieu des années 1620, il passe sous la protection de sa régente, Élisabeth de Nassau, et de son fils, le prince Frédéric-Maurice, duc de Bouillon, lui-même proche de son oncle, le stathouder Frédéric-Henri. Établi par les États-Généraux et sur la recommandation d’André Rivet à Maastricht après la prise de la ville par les Provinces-Unies (1632), il exerce son ministère dans des conditions par certains aspects proches de celles de la France à la même époque (controverse, coexistence entre des communautés confessionnelles légales), mais marquées par des éléments irréductibles (co-souveraineté du prince-évêque de Liège, menace espagnole, intégration heurtée de son Église au synode). Tout cela le place dans une situation d’entre-deux dont il sait habilement jouer, usant alternativement des avantages de son statut de Français et de ceux de protégé des États-Généraux. Il le fait pour des raisons personnelles, mais aussi pour proposer un modèle pastoral de combat et consolider une Église qu’il a établie et veut protéger des attaques catholiques. À la fois de culture française et au service politique des Provinces-Unies, Samuel Des Marets développe, jusqu’à son départ pour Bois-le-Duc (1636), une position ambiguë, mais qui nous révèle bien des aspects de l’exercice du ministère pastoral dans une Église fraîchement établie sur un front confessionnel durant la guerre de Trente Ans.
Fichier principal
Vignette du fichier
RHMC_652_0097.pdf (1.56 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01872059 , version 1 (24-10-2020)

Identifiers

Cite

Julien Léonard. Un pasteur français au service des Provinces-Unies. Le ministère de Samuel Des Marets à Maastricht (1632-1636). Revue d'Histoire Moderne et Contemporaine, 2018, 65-2 (2), pp.97-130. ⟨10.3917/rhmc.652.0097⟩. ⟨hal-01872059⟩
93 View
186 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More