Le don du sang de cordon : information, motivations des patientes et freins des institutions

Résumé : Tout a commencé en 1988. A l'hôpital Saint-Louis de Paris, l'équipe du professeur E. GLUCKMAN réalise la première greffe de sang de cordon sur un enfant atteint d'anémie de Fanconi. Depuis, ce sont plus de 10 000 personnes dans le monde qui ont pu en bénéficier. Validée comme alternative aux greffes de moelle osseuse et de cellules souches périphériques, la greffe de sang de cordon est utilisée aujourd'hui dans le traitement de près de 80 maladies sanguines (thalassémie, drépanocytose, leucémie...) et semble porteuse de grands espois dans le domaine de la médecine réparatrice et régénératrice notamment. Pionnière en la matière, la France accumule un retard certain, loin derrière ses voisins européens. Comment l'expliquer ? Comment justifier, dans un contexte de pénurie de don, que la plupart des placentas soient jetés ? Comment comprendre que le don de sang de cordon et ses perspectives ne soient pas davantage connus du grand public ? Face à de tels constats, on peut s'interroger sur la stratégie de communication encadrant cette pratique et son influence sur la population.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/public/SCDMED_MESF_2009_VEUILLOT_EMILIE.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01888198
Contributor : Memoires Ul <>
Submitted on : Thursday, October 4, 2018 - 6:12:04 PM
Last modification on : Tuesday, October 9, 2018 - 12:02:44 PM
Long-term archiving on : Saturday, January 5, 2019 - 5:21:52 PM

File

SCDMED_MESF_2009_VEUILLOT_EMIL...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01888198, version 1

Collections

Citation

Emilie Veuillot. Le don du sang de cordon : information, motivations des patientes et freins des institutions. Médecine humaine et pathologie. 2009. ⟨hal-01888198⟩

Share

Metrics

Record views

14

Files downloads

58