Pourquoi une interruption volontaire de grossesse dans l'année qui suit un accouchement ?

Résumé : 5% des IVG ont lieu dans les six premiers mois qui suivent un accouchement, ce qui concerne 11000 femmes en France par an. Le post partum est un moment délicat pour la jeune mère, troublée par l'arrivée de son enfant. Pourquoi une IVG dans la première année qui suit un accouchement ? Mon enquête démontre que 36% des femmes ne sont pas informées sur la contraception du post partum et que 67% n'ont pas de moyen contraceptif.La prévention parait importante et nécessaire pour éviter ces grossesses non désirées. C'est pourquoi un accompagnement des professionnels de santé clair et compréhensible tout au long de cette période est fondamental.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/public/SCDMED_MESF_2009_ARANDA_AMANDINE.pdf
Complete list of metadatas

Cited literature [64 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01890225
Contributor : Memoires Ul <>
Submitted on : Monday, October 8, 2018 - 2:27:11 PM
Last modification on : Tuesday, October 9, 2018 - 11:37:42 AM
Long-term archiving on : Wednesday, January 9, 2019 - 3:43:43 PM

File

SCDMED_MESF_2009_ARANDA_AMANDI...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01890225, version 1

Collections

Citation

Amandine Aranda. Pourquoi une interruption volontaire de grossesse dans l'année qui suit un accouchement ?. Médecine humaine et pathologie. 2009. ⟨hal-01890225⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

18