Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Dyspnée aiguë en pré-hospitalier : catégories étiologiques et impact sur le pronostic

Résumé : Introduction : La dyspnée aiguë non traumatique est un motif fréquent d’appel au Service d’Aide Médicale d’Urgence (SAMU). Les étiologies les plus fréquentes en pré-hospitalier sont : les syndromes d’insuffisance cardiaque aiguë (SICA), l’exacerbation aiguë de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), la pneumopathie aiguë communautaire (PAC) et l’embolie pulmonaire (EP). Ce travail souhaite évaluer la mortalité intra-hospitalière des patients pris en charge pour dyspnée aiguë en préhospitalier dans l’ensemble de la population et en fonction du diagnostic étiologique de dyspnée porté en pré-hospitalier. Les objectifs secondaires étaient de comparer les caractéristiques cliniques pré-hospitalière de la population en fonction du diagnostic final et d’étudier la concordance entre les diagnostics pré-hospitalier et final. Matériel et méthode : étude observationnelle rétrospective mono-centrique au CHRU de Nancy sur 2014 et 2015. Les critères d’inclusion étaient l’âge supérieur à 18 ans et le recours à une prise en charge médicalisée pré-hospitalière par le SMUR pour une dyspnée aiguë. Les malades étaient répartis en deux bras diagnostiques : « syndrome insuffisance cardiaque aiguë » (SICA) ou « non syndrome d’insuffisance cardiaque aiguë » (non SICA) sur la base des diagnostics pré-hospitaliers et finaux. Résultats : Ce travail représente les résultats préliminaires pour les 823 premiers patients saisis dont 202 étaient exclus car ils ne répondaient pas aux critères. La mortalité globale intra-hospitalière est de 14.6 % avec respectivement une valeur dans les groupes SICA final de 8.6% et non SICA final de 16.6 %, p= 0.016. La concordance entre les diagnostics pré-hospitalier et final pour l’appartenance au groupe SICA ou non SICA, fixait un coefficient de Kappa à 0.48 (0.40 – 0.56 ; IC 95 %). Les caractéristiques cliniques révélaient respectivement pour le groupe SICA et non SICA, une moyenne de SpO2 de 92% contre 95% (p= 0.016), une pression artérielle systolique moyenne de 159 mmHg contre 142 (p= 0.007). Une détresse respiratoire était retrouvée chez 69.5 % des patients SICA contre 39 % dans le groupe non SICA (p< 0.0001). Une oxygénothérapie pré-hospitalière était retrouvée chez 58.7 % des patients SICA contre 31, 9 % dans le groupe non SICA (P< 0.0001). Discussion : les résultats préliminaires retrouvent une mortalité globale de 14.6 %, similaires aux études publiées. La concordance entre les diagnostics pré-hospitaliers et finaux était en faveur d’un accord modéré montrant les difficultés diagnostiques face à une dyspnée aigue. Cela nous invite à développer des outils complémentaires comme l’échographie pulmonaire. Une différence statistique semble exister entre les deux groupes pour les valeurs de pression artérielle systolique, de la SpO2, du caractère grave de la dyspnée et pour le recours à l’oxygénothérapie pré-hospitalière. Conclusion : la dyspnée aiguë est un symptôme grave dont la mortalité intra-hospitalière toutes causes confondues est élevée. Le diagnostic pré-hospitalier est souvent erroné en lien avec des paramètres cliniques peu spécifiques et un manque d’outil diagnostic.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [71 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01930517
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Thursday, November 22, 2018 - 9:37:02 AM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:37:07 PM
Document(s) archivé(s) le : Saturday, February 23, 2019 - 1:32:16 PM

File

BUMED_T_2016_AGULLES_BAPTISTE....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01930517, version 1

Citation

Baptiste Agulles. Dyspnée aiguë en pré-hospitalier : catégories étiologiques et impact sur le pronostic. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01930517⟩

Share

Metrics

Record views

50

Files downloads

223