Gestion des bactériémies et candidémies par des spécialistes des infections : une enquête multicentrique internationale - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Management of bloodstream infections by infection specialists : an international ESCMID cross-sectional survey

Gestion des bactériémies et candidémies par des spécialistes des infections : une enquête multicentrique internationale

Abstract

Contexte. Les bactériémies et candidémies sont fréquentes, mais des recommandations internationals ne sont disponibles que pour le Staphylococcus aureus résistant à la Méticilline (MRSA) et les candidémies. Objectif. Notre objectif était d'explorer la gestion des bactériémies et candidémies par des specialists des infections. Méthodes. Cette enquête transversale internationale ESCMID était ouverte de décembre 2016 à février 2017. Tous les spécialistes des infections, seniors ou internes, donnant des conseils au moins hebdomadaires sur les hémocultures positives pouvaient participer. Leurs pratiques ont été évaluées à l'aide de six vignettes cliniques présentant des cas de bactériémies non compliquées. Résultats. Six cent seize professionnels de 56 pays y ont participé (333/616, 54% étaient infectiologues, 188/616, 30% étaient microbiologistes), 76% (468/616) étant membres d'une équipe multidisciplinaire en antibiothérapie. De grandes variations de pratiques ont été notées, en particulier pour les vignettes E. coli, E. fæcalis et P. æruginosa. L'échocardiographie était considérée comme indispensable par 81% (373/459) des participants pour le MRSA, 78% (400/510) pour le MSSA et 60% (236/395) par le C. albicans. Un traitement combiné antimicrobien a été recommandé par 2% (8/360) des répondants pour C. albicans, 11% (43/378) pour E. coli, 27% (114/420) pour MRSA et 39% (155/393) pour E. fæcalis. Un relais IV-oral a été considéré dans 68% (285/418) pour MRSA, 79% (306/388) pour E. fæcalis, 72% (264/366) pour P. æruginosa et 75% (270/362) pour C albicans. En analyse multivariée, la pratique conforme aux recommandations IDSA était plus fréquente chez les participants appartenant à une équipe multidisciplinaire en antibiothérapie (aOR = 1,7, p = 0,018 pour la vignette MRSA et aOR = 2,0, p = 0,008 pour la candidémie). Conclusion. Notre enquête a montré de grandes variations dans la pratique chez les spécialistes de l'infection. Des recommandations internationales sur la gestion de bactériémies et candidémies sont urgentes.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2018_DIALLO_KEVIN.pdf (4.96 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01931835 , version 1 (23-11-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01931835 , version 1

Cite

Kévin Diallo. Gestion des bactériémies et candidémies par des spécialistes des infections : une enquête multicentrique internationale. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨hal-01931835⟩
125 View
938 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More