Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Impact d'une consultation spécialisée en infectiologie sur la couverture vaccinale des patients atteints d'une maladie inflammatoire chronique intestinale ou d'un cancer digestif

Résumé : Introduction: Bien qu’unanimement recommandées par les sociétés savants internationales, le taux de couverture vaccinal contre le pneumocoque et la grippe reste très faible chez les patients atteints de néoplasie digestive (ND) et de maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI). Nous avons évalué l’impact d’une consultation spécialisée en infectiologie sur le taux de couverture vaccinale et les connaissances/perceptions de ces patients vis-à-vis des vaccins. Patients et méthodes : Entre novembre 2016 et avril 2017, tous les patients atteints d’une MICI ou d’une ND suivis à hôpital de jour d’HGE du CHRU de Nancy se sont vus proposés l’inclusion dans un programme en 3 phases. Phase 1 : questionnaire concernant leur statut vaccinal, leurs connaissances/freins à propos des vaccins, phase 2 : consultation dédiée aux vaccins en infectiologie +/- mise jour vaccinale, phase 3 : 2ème questionnaire évaluant l’évolution de leurs connaissances et les éventuelles mises à jour vaccinales reçues. Résultats: 366 patients ont été inclus (ND = 99, MICI = 267), dont 46% de femmes. L’âge médian était de 48,5 ans. Le taux de couverture vaccinal était de 34,7 % pour la grippe, de 14.5 % pour le pneumocoque, et de 9,3% pour les deux. 41% des patients signalaient n’avoir eu aucune information à propos de la vaccination dans le cadre de leur maladie. Les principales raisons évoquées en cas de défaut vaccinal étaient la peur des effets secondaires (43%), la peur d’une aggravation de la maladie à cause des vaccins (27 %), ou des doutes suite à des informations relayées par les médias (journaux, TV et internet dans respectivement 19.6%, 17.8% et 13.6% des cas. 62% des patients non à jour étaient intéressés par la consultation spécialisée (n = 207). Parmi les patients non à jour et non intéressés (n = 124), plus de 15% préféraient en parler avec leur médecin traitant. 102 patients ont bénéficié de la consultation spécialisée, et 105 n’ont pas pu s’y rendre (principalement pour des raisons logistiques). En cas de consultation, 90% ont reçu une mise à jour vaccinale et parmi eux, 98% ont reçu une vaccination anti-pneumococcique et seulement 7.9% des patients ont reçu une mise à jour anti- grippale (majorité des consultations hors période hivernale), 41% ont changé de perception vis-à-vis de la vaccination, 40.4% ont reçu une mise à jour DTP et 92% recommanderaient cette consultation à d’autres patients. Au total, sur les 102 patients s’étant rendus à la consultation, 85.3% ont été mis à jour contre le pneumocoque. Conclusion : Grâce à une consultation dédiée aux vaccinations en infectiologie, le taux de couverture vaccinale contre le pneumocoque est passé de 14.5% à 85.3 % chez les patients atteints de CD ou de MICI. Cette approche pourrait être appliquée à tous les patients immunodéprimés, sous couvert de la mise en place de moyens logistiques adaptés.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [78 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01931851
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:30:19 AM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:36:24 PM

File

BUMED_T_2017_SITTE_JULIEN.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01931851, version 1

Citation

Julien Sitte. Impact d'une consultation spécialisée en infectiologie sur la couverture vaccinale des patients atteints d'une maladie inflammatoire chronique intestinale ou d'un cancer digestif. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01931851⟩

Share

Metrics

Record views

65

Files downloads

177