Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Impact et acceptation de l’antibiogramme ciblé sur la prescription d’antibiotiques en médecine générale à l’échelle d’une région française

Résumé : Introduction : L’antibiorésistance est un enjeu mondial de santé publique, en particulier la lutte contre l’émergence d’entérobactéries productrices de bétalactamases à spectre étendu et de carbapénèmases. L’antibiogramme ciblé, qui consiste à ne rendre que quelques molécules aux cliniciens, est une piste d’amélioration de juste prescription des antibiotiques en médecine générale. L’objectif de l’étude est d’évaluer l’impact des antibiogrammes ciblés sur la conformité des antibiothérapies d’infections urinaires communautaires avec les recommandations de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (2014) par des médecins généralistes à l’échelle d’une région française. Matériels et méthodes : Étude prospective, comparative, randomisée et interventionnelle à l’aide de questionnaires comprenant 4 cas-cliniques (CC) fictifs (2 cystites à risque de complication à Escherichia. coli multisensible CC1 et sécréteur d’une pénicillinase de haut niveau CC2, 1 pyélonéphrite aigue à E. coli sécréteur d’une pénicillinase de bas niveau CC3, 1 infection urinaire masculine à E. coli résistant aux fluoroquinolones CC4), menée auprès de médecins généralistes entre juillet et octobre 2015. Dans un groupe A, un antibiogramme ciblé (intervention) est rendu pour les deux premiers CC et un antibiogramme complet (contrôle) pour les deux autres CC et inversement dans l’autre groupe B. Résultats : Le taux de participation global était de 70% (131/187). Les médecins connaissaient l’antibiothérapie de première intention recommandée lors d’une cystite aiguë simple et d’une pyélonéphrite aiguë simple aux taux respectifs de 87,7% et 45%. L’antibiogramme ciblé améliorait significativement le taux de conformité des antibiothérapies dans l’ensemble des CC : CC1 + 22,4% (55,2% vs 32,8% - p = 0,01), CC2 + 21,8% (35,9% vs 14,1% - p = 0,004), CC3 + 67,5% (75% vs 7,5% - p < 0,001), CC4 + 36,3% (45,3% vs 9% - p < 0,001). Les antibiogrammes ciblés permettaient de favoriser la prescription d’antibiotiques à spectre plus étroit. Les participants se déclaraient à l’aise avec l’utilisation des antibiogrammes actuels pour 80,1% voire très à l’aise pour 13,7%, pourtant 80,8% souhaitent que le mode de rendu ciblé remplace les antibiogrammes complets. Conclusion : La lutte contre la sélection de bactéries multirésistantes repose sur un ensemble de mesures de bon usage des antibiotiques. L’utilisation d’antibiogrammes ciblés semble être une méthode efficace et bien acceptée par les prescripteurs de ville.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [26 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01931859
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:30:33 AM
Last modification on : Sunday, October 25, 2020 - 7:05:21 AM

File

BUMED_T_2016_BOURDELLON_LOIC.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01931859, version 1

Citation

Loïc Bourdellon. Impact et acceptation de l’antibiogramme ciblé sur la prescription d’antibiotiques en médecine générale à l’échelle d’une région française. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01931859⟩

Share

Metrics

Record views

73

Files downloads

502