Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

La photophérèse extracorporelle (PCE) comme traitement de la maladie du greffon contre l’hôte (GVHD) aiguë et chronique : étude de performances biologiques in vitro de la PCE en système dissocié

Résumé : La photophérèse ou photochimiothérapie extracorporelle (PCE) est une technique de thérapie cellulaire qui a émergé dans les années 80 à la suite de résultats probants publiés par Edelson dans le traitement du lymphome cutané à cellules T. La PCE se décline en trois grandes étapes. Les leucocytes du patient sont prélevés par aphérèse et sont traités ex vivo par irradiation avec un rayonnement ultraviolet A (UVA), en présence d’un agent intercalant photoactivable : le 8-méthoxypsoralène (8- MOP) et, sont enfin retransfusées au patient. Cette thérapie semble être une alternative de choix dans le traitement de deuxième ligne de la maladie du greffon contre l’hôte (GVHD), complication majeure qui peut se développer suite à une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH). En effet, il n’existe pas actuellement de consensus sur le traitement à adopter lorsque la corticothérapie utilisée en première ligne échoue. La PCE a l’avantage de moduler la réponse immunitaire sans induire d’immunosuppression chez le patient. Un état des connaissances sur la prise en charge thérapeutique de la GVHD à la fois aiguë et chronique par la PCE a été réalisé dans la première partie de cette thèse. Dans la seconde partie, est présenté un travail expérimental visant à analyser les performances de la PCE en système dissocié par une étude in vitro réalisée sur un modèle cellulaire de lymphocytes T appelé JURKAT. Cette étude s’inscrit dans un projet mené par la société Macopharma Biothérapie qui a développé plusieurs produits de la technologie PCE en système dissocié. L’influence de deux paramètres, la concentration en 8-MOP et le taux d’hématocrite, a été évaluée par la mesure du pourcentage d’inhibition de la prolifération cellulaire et du pourcentage de cellules apoptotiques. Les résultats renseignent sur l’efficacité biologique de la PCE et permettront de standardiser la méthode
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01931882
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:31:25 AM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:43:38 PM

File

BUPHA_T_2017_FERRY_AURELIE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01931882, version 1

Citation

Aurélie Ferry. La photophérèse extracorporelle (PCE) comme traitement de la maladie du greffon contre l’hôte (GVHD) aiguë et chronique : étude de performances biologiques in vitro de la PCE en système dissocié. Sciences pharmaceutiques. 2017. ⟨hal-01931882⟩

Share