Radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité des cancers de l’anus : topographie et facteurs de risque des récidives locorégionales - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2017

Intensity-modulated radiation therapy of anal squamous cell carcinoma : localization and predictive factors of locoregional recurrences

Radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité des cancers de l’anus : topographie et facteurs de risque des récidives locorégionales

Abstract

Introduction : La radiochimiothérapie concomitante à base de 5-fluoro-uracile (5-FU) et mitomycine-C (MMC), est le traitement de référence des carcinomes épidermoïdes de l’anus (CEA) localement avancés. La radiothérapie conformationnelle avec modulation d'intensité (RCMI) est devenue la technique classiquement utilisée. Les forts gradients de dose qu’elle engendre nécessitent une précision dans la délinéation des volumes cibles afin de ne pas augmenter les récidives marginales. L’objectif de cette étude était de décrire les localisations des récidives locorégionales (RLR) des CEA traités par RCMI et d’en rechercher des facteurs de risque, en particulier liés à la délinéation. Matériels et méthodes: Les patients traités par RCMI pour un CEA entre décembre 2006 et décembre 2015 à l'Institut de Cancérologie de l'Ouest (Nantes, France) et entre octobre 2009 et décembre 2015 à l'Institut de Cancérologie de Lorraine (Nancy, France) ont été inclus. La délinéation de chaque volume ganglionnaire prophylactique a été comparée aux atlas de contourage établis par trois groupes experts, et classée « conforme » ou « non conforme » aux recommandations. Le volume de récidive (Vrecur) a été replacé sur le scanner de planification de radiothérapie par fusion avec l’imagerie diagnostique de la récidive. L’analyse des doses reçues a permis de classer le Vrecur comme "dans les champs" (si 95% ou plus du Vrecur était dans l'isodose 95%), "marginal" (si 20% à 95% du Vrecur était dans l'isodose à 95%), ou "hors-champs" (si moins de 20% du Vrecur était dans l'isodose à 95%). Résultats: 30 patients ont présenté une RLR, dont 27 (90%) récidives locales (RL) et 14 (42%) récidives régionales (RR). Parmi les RL, 20 (74%) étaient dans les champs, 4 (15%) marginales, et 2 (7%) hors-champs. Les RR se situaient principalement au niveau inguinal (54,5%), iliaque externe (21,2%), présacré (12,1%) et iliaque commun (9,1%). Parmi les RR, 18 (54,5%) étaient dans les champs, 6 (18,2%) marginales et 9 (27,3%) hors-champ. En analyse multivariée, les facteurs de risque de RL étaient le statut OMS ≥ 2 (p=0,007) et le tabagisme actif (p = 0,025); L’immunodépression (p=0,012), l’envahissement initial des ganglions iliaques externes (p <0,001) et la non-conformité de délinéation de ≥ 10 aires ganglionnaires (p=0,005) étaient des facteurs de risque de RR. Conclusion: Notre étude a mis en évidence de nouveaux facteurs de risque de récidive locorégionale des CEA traités par RCMI, suggérant que la qualité de délinéation est essentielle au contrôle régional.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2017_ROUARD_NATHALIE.pdf (2.54 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01932022 , version 1 (23-11-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932022 , version 1

Cite

Nathalie Rouard. Radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité des cancers de l’anus : topographie et facteurs de risque des récidives locorégionales. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01932022⟩
50 View
424 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More