Impact d’une fistule anastomotique sur le pronostic oncologique et fonctionnel dans la chirurgie du cancer du bas et du moyen rectum - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2017

Oncologic and functional impact of anastomotic leakage after surgery of low and middle rectal cancer

Impact d’une fistule anastomotique sur le pronostic oncologique et fonctionnel dans la chirurgie du cancer du bas et du moyen rectum

Abstract

Objectif : Comparer les taux de récidive locale et à distance après chirurgie pour cancer du bas et moyen rectum, et la fonction anorectale au travers du score de LARS, selon la survenue ou non d’une fistule anastomotique. Matériel et méthode : Il s’agit d’une étude bicentrique, rétrospective, réalisée au CHU de Nancy et de Strasbourg, sur les patients opérés entre 2011 et 2016 d’un adénocarcinome du bas et moyen rectum. Les tumeurs du haut rectum et les autres indications sont exclus de l’étude. Les patients ayant bénéficié d’un rétablissement de la continuité ont été soumis au LARS score traduit en français. Le critère de jugement principal était l’apparition d’une récidive, le critère de jugement secondaire était l’apparition d’un LARS post-opératoire, minor et major. Résultats : La durée de suivi médiane est de 38,6 ans (IIQ 19.8-50). Le taux de fistule tout grade confondu est de 25,7% (34 patients). Sur les 132 patients inclus, 40 patients (30,3%) ont présenté une récidive de leur maladie. Il existe une différence significative entre le groupe « avec fistule anastomotique » et « sans fistule anastomotique » sur le taux de récidive locale et à distance (50% versus 23,5%, p=0.01), et sur la survie sans récidive (50% versus 73,5%, p=0,03). Il n’existe pas de différence significative sur la survie globale (97% versus 92,8%, p=0,16). 79 patients ont été soumis au LARS score. Cette évaluation a mis en évidence un LARS chez 51 patients (71,8%) : ce taux est de 70% dans le groupe « sans fistule anastomotique » et de 83,3% dans le groupe « avec fistule anastomotique ». Cette différence n’est cependant pas significative (p=0,41). Conclusion : L’apparition d’une fistule anastomotique après chirurgie du cancer du bas et moyen rectum augmente de façon significative le risque de récidive locale et à distance et diminue la survie sans récidive, sans influencer la survie globale, et pourrait majorer le risque de LARS post-opératoire.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2017_SENSEVY_RICHARD.pdf (3.29 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01932061 , version 1 (23-11-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932061 , version 1

Cite

Richard Sensevy. Impact d’une fistule anastomotique sur le pronostic oncologique et fonctionnel dans la chirurgie du cancer du bas et du moyen rectum. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01932061⟩
32 View
2767 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More