Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Impact de la mise en place d’une prise en charge protocolée des coliques néphrétiques dans la structure d’urgence du centre hospitalier de Saint Dié des Vosges

Résumé : Introduction: Les coliques néphrétiques aigues sont un problème de santé publique et un motif fréquent de consultation dans les Structures d’Urgence (1 à 2%). Leur prise en charge diagnostique et thérapeutique est parfaitement codifiée par des recommandations publiées par la Société Française de Médecine d’Urgence en collaboration avec l’Association Française d’Urologie en 2008. Objectif : En tenant compte des spécificités du Service d’Accueil d’Urgence du Centre Hospitalier de Saint-Dié-des-Vosges, ce travail a consisté à la mise en place d’un protocole de prise en charge conforme aux recommandations et à son évaluation. Matériels et méthodes : Cette étude repose sur un recueil de données effectué à l’aide du logiciel Resurgences qui a permis d’extraire tous les dossiers de patients ayant consulté dans la Structure d’Urgence de Saint-Dié du 1er janvier 2014 au 31 décembre 2014 (avant la mise en place du protocole) et du 1er mars 2016 au 28 février 2017 (après la mise en place du protocole) et dont le diagnostic final retenu était « Colique néphrétique ». Il s’agit d’une étude quasi expérimentale, de type avant-après consistant à comparer la prise en charge diagnostique (imagerie, examens complémentaires), thérapeutique (antalgiques, évaluation de la douleur) et le suivi mis en place dans les deux échantillons avant et après la mise en place du protocole. Résultats : 419 patients ont été inclus dans cette étude dont 201 dans l’échantillon « Avant » et 218 dans l’échantillon « Après ». Les deux échantillons sont statistiquement comparables. 77,9% des patients du groupe « Avant » et 84,6% du groupe « Après » ont atteint une EN ≤ 3 (p=1541). L’information était manquante dans 21,7% des dossiers au total. Les traitements morphiniques ont été plus souvent administrés après la mise en place du protocole (21,8% vs 12,6; p=0,0152) pour des douleurs comparables entre les deux groupes (p=0.6119). Pour le retour à domicile, les patients ont bénéficié d’une meilleure information après la mise en place du protocole avec la remise plus fréquente d’une feuille de surveillance (50,3% vs 6,8%; p<0.0001), d’une prescription d’analyse de calcul (53,8% vs 9,3%; p<0.001) et de règles hygiéno-diététiques (53,8% vs 0.8%; p<0.0001). Ils ont été également plus souvent adressés en consultation spécialisée (66% vs 39,6%; p<0.0001). Conclusion : Cette étude a permis de mettre en évidence une amélioration de la prise en charge des patients concernant leur suivi lors du retour à domicile avec un recours plus fréquent aux consultations spécialisées après la mise en place du protocole créant ainsi une vraie filière de soins des maladies lithiasiques. Il n’a pas été démontré statistiquement d’amélioration sur la prise en charge de la douleur après la mise en place de protocole par défaut de traçabilité dans les dossiers. Ceci doit être l’objet d’une sensibilisation particulière des équipes vers une « culture douleur ».
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [103 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932107
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:39:15 AM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 11:00:02 AM

File

BUMED_T_2018_ROYER_EMELINE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932107, version 1

Citation

Emeline Royer. Impact de la mise en place d’une prise en charge protocolée des coliques néphrétiques dans la structure d’urgence du centre hospitalier de Saint Dié des Vosges. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨hal-01932107⟩

Share

Metrics

Record views

69

Files downloads

249