Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Évaluation scanographique osseuse morphologique et du coefficient d’atténuation de la première vertèbre lombaire au seuil fracturaire de 145 UH dans une population de 70 patients atteints de sclérodermie

Résumé : Introduction : L’objectif est d’étudier la prévalence des fractures vertébrales (FV) et le coefficient d’atténuation scanographique de la première vertèbre lombaire (CAS-L1) sur des scanners de 70 patients suivis pour une sclérodermie systémique. Patients et méthode : Cette étude mono centrique rétrospective a inclus tous les patients, suivis entre 2000 et 2014, répondant aux critères ACR/EULAR 2013 de sclérodermie systémique ayant bénéficié d’un scanner thoracique et/ou abdomino-pelvien. Les facteurs de risque d’ostéoporose, les données DXA (absorptiométrie biphotonique aux rayons X) ainsi que les caractéristiques cliniques disponibles ont été recueillis. Une évaluation scanographique des FV d’après la classification de Genant ainsi qu’une mesure du CAS-L1 en unités Hounsfield (UH) et sa reproductibilité (intra et inter-lecteurs) ont été réalisées. Une valeur seuil de 145 UH (seuil fracturaire) permet de classer les patients en 2 catégories: patients à risque de FV (CAS-L1 ≤ 145 UH) et patients non à risque (CAS-L1 > 145 UH). Les facteurs prédictifs de la survenue d’une FV et/ou d’un CAS-L1 ≤ 145 UH ont été recherchés. Résultats : 70 patients sont inclus (âge moyen de 62.4 ans (± 15.6); femmes 88.6%; forme diffuse 22.9% (n=16)) dont 85.7% (n=60) présentent au moins un facteur de risque clinique d’ostéoporose. 30 patients (42.8%) ont bénéficié d’une ostéodensitométrie par DXA dont 5 (16.7%) présentent un Tscore ≤ 2.5 DS. Sur ces 70 patients, 18 (25.7%) ont bénéficié d’une supplémentation vitaminocalcique et 10 (14.3%) d’un médicament anti-résorbeur. Trois patients (4.3%) présentent une FV au scanner. La moyenne du CAS-L1 dans la population est de 157.3 UH (± 52.2) et 35 patients (50%) ont un CAS-L1 ≤ 145 UH. La reproductibilité intra et inter-lecteurs des CAS-L1 est excellente (Cohen’s Kappa > 0.9). En analyse univariée, le CAS-L1 ≤ 145 UH est significativement associé à l’âge (OR=1.09, IC 95%: 1.04-1.13), à la calcinose (OR=6.30, IC 95%: 1.61-24.75) et aux calcifications péri articulaires (OR=3.22, IC 95%: 1.06-9.77). En analyse multivariée, l’âge avec un seuil à 63 ans, la calcinose et l’acro-ostéolyse sont également associés à CAS-L1 ≤ 145 UH ; Conclusion : Dans une large population de sclérodermies à faible prévalence scanographique de FV (4.3%) et où le dépistage de l’ostéoporose est insuffisamment mené (42.8%) malgré la présence de nombreux facteurs de risque clinique, le CAS-L1 est une mesure reproductible et disponible permettant d’identifier 50% de patients au seuil fracturaire. La présence d’une calcinose, de calcifications péri-articulaires ou d’acro-ostéolyse devrait conduire le clinicien à réaliser un bilan complet de dépistage de l’ostéoporose en particulier chez les patients de moins de 63 ans.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [111 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932196
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:43:35 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:40 PM

File

BUMED_T_2017_FAUNY_MARINE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932196, version 1

Citation

Marine Fauny. Évaluation scanographique osseuse morphologique et du coefficient d’atténuation de la première vertèbre lombaire au seuil fracturaire de 145 UH dans une population de 70 patients atteints de sclérodermie. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01932196⟩

Share

Metrics

Record views

72

Files downloads

167