Mise au point sur la prise en charge de la dyspnée chronique du patient obèse par le médecin généraliste : revue de littérature - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2017

Obesity and dyspnea in general Medicine

Mise au point sur la prise en charge de la dyspnée chronique du patient obèse par le médecin généraliste : revue de littérature

Abstract

Introduction. L’essoufflement est souvent ressenti et limitant chez le sujet obèse. Pourtant il n’existe pas de recommandations concernant sa prise en charge en médecine générale. L’objectif de ce travail est d’apporter des résultats d’études validées pouvant orienter la prise en charge de la dyspnée du patient obèse en médecine générale. Methode. Les bases de données Medline Pubmed, EMC, BDSP ont été interrogées grâce aux mots clés suivant : Obesity, Overweight, Dyspnea, Diagnosis, Treatment, Therapy. Nous avons sélectionné les articles de niveau de preuve 1 et 2 en langue française et anglaise. En critères d’exclusion nous avons introduit : Syndrome of Obstructive Sleep Apnea, Anesthesia. Nous avons également exclus les articles pédiatriques. Résultats. 442 articles ont été identifiés par notre recherche. 52 articles ont été inclus dans notre étude. La dynamique ventilatoire du sujet obèse est altérée en raison de la masse graisseuse thoraco-abominale, responsable d’une diminution de compliance pulmonaire. On observe chez tous les patients obèses une diminution du volume de réserve expiratoire, proportionnelle à l’augmentation de l’IMC. L’obésité est un facteur de risque d’asthme et d’insuffisance cardiaque. Le syndrome obésité-hypoventilation (SOH), définie par une hypercapnie diurne supérieur à 45 mmHg en l’absence d’autre pathologie, est également une cause de dyspnée chez le patient obèse. La dyspnée doit être activement recherchée à l’interrogatoire en médecine générale. L’échelle mMRC est une aide utile pour la quantifier. Echocardiographie, spirométrie et gaz du sang diurne doivent être réalisés lors du bilan étiologique de dyspnée chronique du patient obèse. Le dosage du bicarbonate veineux est une alternative à la réalisation de gaz du sang dans le dépistage du SOH. La perte de poids est le traitement idéal pour améliorer l’état respiratoire des patients obèses excepté chez les patients souffrant d’insuffisance cardiaque. L’association régime hypocalorique et activité physique est recommandée. La chirurgie bariatrique a montré de bons résultats sur la ventilation. Discussion. La principale limite de notre travail est l’absence d’étude évaluant chacun des examens complémentaires lors du bilan étiologique d’une dyspnée chronique chez le sujet obèse. Il s’agit donc d’un frein à la généralisation de nos résultats.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2017_BELAREDJ_MOHAMED.pdf (401.03 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01932248 , version 1 (23-11-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932248 , version 1

Cite

Mohamed Belaredj. Mise au point sur la prise en charge de la dyspnée chronique du patient obèse par le médecin généraliste : revue de littérature. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01932248⟩
88 View
830 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More