Le regard paranoïaque à l'épreuve du visage neutre - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2017

Confronting the paranoid gaze with a neutral face

Le regard paranoïaque à l'épreuve du visage neutre

Abstract

Faire face à un visage neutre peut constituer, pour les patients paranoïaques, un véritable défi perceptif et interprétatif. Les études d'oculomotricité en psychiatrie proposent de nombreuses données concernant l'exploration visuelle de visages expressifs ou neutres. Extraire de ces études les résultats concernant l'exploration de visages neutres chez des patients présentant une symptomatologie délirante de persécution, qu'ils soient atteints de schizophrénie ou dans la population générale, permet une première interprétation de cette confrontation. Face à un visage neutre, les caractéristiques du parcours visuel pourraient s'accorder avec une vigilance à « l'attente d'une menace » anticipant un événement négatif, et une recherche d'identification de la part du patient délirant. La nécessité de sortir de l'ambiguité, en lien avec un traitement des informations hâtif et conclusif allant dans un sens pro-attitudinal de méfiance, orienterait l'exploration visuelle vers un évitement final. L'existence de résultats contradictoires concernant l'étendue de l'exploration, la durée et le nombre de fixations pourrait être en lien notamment avec une dimension fluctuante de la clinique paranoïaque. Les visages neutres semblent varier dans l'ambivalence qu'ils peuvent susciter. Leur utilisation dans les études d'oculomotricité, loin de permettre une exploration visuelle indifférente, pourrait au contraire constituer un dispositif favorable à l'expression de la clinique paranoïaque et de ses conséquences en terme de perception et de traitement de l'information. En outre, il est possible que le regard porté sur un visage neutre traduise à un niveau élémentaire l'échec fréquent de ces patients face aux interactions relationnelles, marquées par une anticipation de la menace, une intolérance à l'ambiguité et un évitement final. L'exploration visuelle des membres de la famille, cliniquement sains, de ces patients est également perturbée, pouvant éclairer un environnement cognitif partagé pathologique sur lequel risquent de s'appuyer les regards des patients et de leurs proches.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2017_SARNI_NASSIM_MOHAMED.pdf (1.14 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01932255 , version 1 (23-11-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932255 , version 1

Cite

Nassim Mohamed Sarni. Le regard paranoïaque à l'épreuve du visage neutre. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01932255⟩
88 View
793 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More