Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Place d'une imagerie en coupe dans l'évaluation de l'activité de la Maladie de Crohn avant le rétablissement de la continuité digestive

Résumé : Introduction : Dans la maladie de Crohn (MC), le rétablissement de la continuité digestive est habituellement réalisé trois mois après une chirurgie ayant nécessité le recours à une stomie temporaire. Il n'y a pas de recommandation concernant la nécessité d'une réévaluation de la MC avant le rétablissement de la continuité. L’objectif était d’évaluer l’intérêt de la réalisation systématique d’une imagerie pour la réévaluation de l’activité de la MC avant le rétablissement de la continuité. Matériel et méthodes : Trente-huit adultes atteints de MC, ayant eu une chirurgie avec confection d’une stomie temporaire et bénéficié d’une réévaluation radiologique avant d’envisager le rétablissement de la continuité digestive (Imagerie par Résonance Magnétique [IRM] de préférence, sinon tomodensitométrie) ont été inclus. L’activité de la MC a été évaluée en aveugle par un radiologue indépendant, puis a été classée en 3 catégories (par comparaison avec la dernière évaluation morphologique préopératoire) : récidive post-opératoire précoce, lésions persistantes (lésions déjà présentes avant la chirurgie) et lésions de diversion. Le devenir postopératoire a également été évalué. Résultats : Une MC active était présente chez 52,6 % des patients (20/38) à l’imagerie réalisée avant le rétablissement de la continuité digestive. Une récidive de la MC a été identifiée en amont de la stomie chez 28,9 % des patients (11/38); parmi eux, 2 patients avaient également des lésions persistantes et 1 des lésions de diversion en aval de la stomie. Par ailleurs, 13,2 % des patients (5/38) présentaient exclusivement des lésions persistantes (en amont de la stomie pour un patient, en aval pour trois patients, et à la fois en amont et en aval de la stomie pour un patient) et 10,5 % des patients (4/38) présentaient uniquement des lésions de diversion. Le diagnostic de récidive précoce de la MC était concordant dans 90 % des cas (9/10) entre les évaluations radiologique et endoscopique réalisées avant le rétablissement de la continuité digestive. En cas de MC active, le rétablissement de la continuité a été retardé chez 50,0 % des patients (contre 0 % en l’absence d’activité de la MC), et un traitement anti-TNF ou immunosuppresseur a été débuté avant le rétablissement de la continuité chez 45,0 % des patients (contre 5,6 %). Le taux de récidive postopératoire était plus élevé à l'évaluation morphologique radiologique effectuée dans l'année après le rétablissement de la continuité chez les patients avec une MC active par rapport à ceux sans activité de leur MC avant le rétablissement de la continuité (75,0 % contre 30,8 % respectivement, p = 0,04). Conclusion : Nous avons pu montrer pour la première fois que l'imagerie en coupe réalisée avant le rétablissement de la continuité digestive permet de révéler une récidive post-opératoire précoce de la MC chez environ un quart des patients, et a un impact majeur sur la stratégie de prise en charge post-opératoire et le devenir des patients.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [62 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932270
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:48:02 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:41 PM

File

BUMED_T_2016_DIRRENBERGER_BAST...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932270, version 1

Citation

Bastien Dirrenberger. Place d'une imagerie en coupe dans l'évaluation de l'activité de la Maladie de Crohn avant le rétablissement de la continuité digestive. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01932270⟩

Share

Metrics

Record views

49

Files downloads

222