Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Médecine générale de ville et IVG médicamenteuse en région Grand Est

Résumé : Contexte : L’accès à l’interruption volontaire de grossesse est une priorité nationale. Après sa légalisation en 1975, différentes lois ont concouru à améliorer cet accès avec notamment la loi de 2004 permettant une activité d’orthogénie par les médecins de ville, complétée en 2016 par la loi de modernisation du système de santé. L’organisation de l’accès à l’avortement sur le Grand Est répond globalement à la législation et le respect des recommandations est acceptable. Cependant, l’activité libérale est minoritaire. Les gynécologues libéraux et hospitaliers étant rares sur certains territoires, les médecins généralistes semblent être des acteurs de premier recours. L’objectif de ce travail était de décrire l’activité d’orthogénie des médecins généralistes de ville conventionnés dans le Grand Est. Matériel et méthode : Le recueil de données a été réalisé à partir d’entretiens semi-directifs auprès de l’ensemble des médecins généralistes ayant une pratique d’orthogénie dans le Grand Est. Résultats : Quinze médecins conventionnés ont été recensés, 12 proposaient réellement une activité d’orthogénie et 7 avaient une pratique effective. La motivation principale des professionnels est l’amélioration de l’accès à l’avortement. La réponse à une demande des patientes et l’intérêt pour la gynécologie sont également évoqués. L’ensemble des recommandations n’est pas toujours appliqué. Les professionnels rapportent des bénéfices pour leur pratique avec un service rendu aux patients et une diversification de leur activité. En revanche, ils déplorent un défaut de valorisation de cette activité chronophage. Ces prises en charge sont personnalisées et permettent une meilleure confidentialité pour la patiente mais le risque de complications et l’expulsion à domicile restent limitant. Discussion : Si l’activité d’orthogénie en ville par les médecins généralistes semble un bon axe pour l’amélioration du délai et de la qualité des prises en charge, de nombreux freins ont été identifies comme la particularité de cette pratique, son caractère chronophage, son manque de valorisation et de visibilité ainsi que la difficulté à respecter les recommandations. Conclusion : Le développement de cette activité est nécessaire pour maintenir une réponse adaptée au droit à l’avortement, mais des actions pour lever certains freins sont à mettre en place.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [35 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932300
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:50:17 AM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:37:07 PM

File

BUMED_T_2017_LEROY_HUGO.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932300, version 1

Citation

Hugo Leroy. Médecine générale de ville et IVG médicamenteuse en région Grand Est. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01932300⟩

Share

Metrics

Record views

64

Files downloads

572