Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Prescription médicamenteuse chez les enfants hospitalisés : évaluation des pratiques dans les services de pédiatrie du CHRU de Nancy

Résumé : INTRODUCTION La prescription médicamenteuse est l’un des aspects les plus complexes du travail des médecins. Elle nécessite que les cliniciens intègrent simultanément les informations relatives au patient, au processus physiopathologique et au contexte clinique afin de prescrire le bon médicament, à la bonne dose, au bon moment et selon la bonne voie. OBJECTIF L’objectif de notre étude est de déterminer la fréquence, la nature et les caractéristiques des problèmes de prescription médicamenteuse en pédiatrie dans notre établissement et de proposer des recommandations afin de faciliter la prescription et améliorer les pratiques. MATÉRIELS ET MÉTHODES Notre étude a consisté à dénombrer et caractériser les non-conformités de prescription, puis à évaluer leur impact sur le patient et ensuite à étudier les erreurs de prescription à partir du relevé des déclarations d’événements indésirables et de celui des non-conformités de prescription. La deuxième partie de l’étude comporte une analyse de la fréquence, de la typologie et des caractéristiques des interventions pharmaceutiques et une évaluation de l’acceptation des interventions pharmaceutiques (IP) par les prescripteurs. Enfin, à partir des résultats obtenus, des recommandations ont été proposées pour améliorer la qualité de la prescription. Les patients inclus devaient avoir moins de 18 ans, être hospitalisés au minimum 24 h dans les unités concernées (unités de chirurgie et de pédiatrie l’hôpital d’Enfants) et recevoir au moins une prescription. Résultats La population se compose de 151 patients. Le nombre de lignes non-conformes est de 475 sur 779 (soit 61,0 %) et le nombre total de non-conformités de 790. Les informations le plus souvent absentes sont la durée de perfusion et les modalités de dilution. Les informations les plus souvent inexactes sont les doses (surdoses ou sous-doses) et le rythme d’administration. Les non-conformités de gravité nulle ou mineure représentent 94 % des non-conformités. Le taux d’IP est en moyenne de 2,52 %. Les IP concernent principalement des dépassements de posologie et des problèmes de modalités d’administration et de formes galéniques inappropriées. Le taux de résolution des IP est en moyenne de 51,6 % (64,4 % dans les secteurs de médecine et 39,1 % dans les secteurs de chirurgie). Les actions proposées sont une mise à jour du fichier produit du logiciel, une formation des prescripteurs, la création de protocoles informatisés, une meilleure communication sur le rôle du pharmacien (notamment sur les modalités de validation et interventions pharmaceutiques). DISCUSSION ET CONCLUSION La qualité de la prescription est un point critique de l’administration qui concernel’ensemble des professionnels de santé prenant en charge le patient. Les actions à mener pour sécuriser la prise en charge médicamenteuse doivent être coordonnées et menées par une équipe pluridisciplinaire.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [169 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932350
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:53:44 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:42 PM

File

BUPHA_T_2017_ROBERT_SOPHIE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932350, version 1

Citation

Sophie Robert. Prescription médicamenteuse chez les enfants hospitalisés : évaluation des pratiques dans les services de pédiatrie du CHRU de Nancy. Sciences pharmaceutiques. 2017. ⟨hal-01932350⟩

Share

Metrics

Record views

94

Files downloads

1449