Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Chirurgie bariatrique coelioscopique : influence du bloc neuromusculaire sur les conditions chirurgicales

Résumé : Introduction : La chirurgie bariatrique coelioscopique est en plein essor depuis une dizaine d’années pour répondre à l’augmentation constante de la prévalence de l’obésité. La curarisation est efficace pour améliorer le confort chirurgical mais l’intérêt d’un bloc neuromusculaire profond reste controversé. L’objectif était de déterminer si un bloc neuromusculaire profond améliore les conditions chirurgicales comparativement au bloc modéré au court d’une chirurgie bariatrique de type bypass gastrique coelioscopique ou robot-assisté. La durée de la suture gastro-jéjunale, la pression d’insufflation et les complications per et post opératoires étaient également étudiées. Méthodes : Un essai clinique randomisé, en groupes parallèles, monocentrique, en double aveugle était réalisé au CHRU de Nancy sur une période de 18 mois. Deux évaluations des conditions chirurgicales (T1 et T2) étaient effectuées dans un intervalle de 5 à 10 minutes avant le début de l’anastomose gastro jéjunale à l’aide de l’échelle de King (K1 à K4). L’ensemble des patients étaient répartis aléatoirement entre un groupe A « curarisation profonde » et un groupe B témoin « curarisation modérée ». A T1 tous les patients étaient maintenus en bloc modéré. A T2 les patients du groupe A passaient en bloc profond. Les complications post opératoires étaient répertoriées sur une période de 1 mois post opératoire et triées selon la classification de Clavien. Résultats : Soixante-cinq patients étaient analysés sur les 89 inclus dans l’étude (groupe A :34, groupe B :31). Les caractéristiques des patients étaient comparables entre les 2 groupes. Au seuil de 5%, L’amélioration des conditions chirurgicales étaient statistiquement plus importante dans le groupe A (85.3% vs 12.9% p<0.0001). Il n’y avait pas de différence significative entre les 2 groupes en termes de durée de la suture gastro-jéjunale, de pression d’insufflation ou de complications per et post opératoires. Les complications per et post opératoires pertinentes étaient statistiquement plus importantes dans le groupe de patients ayant eu des conditions chirurgicales défavorables (per opératoire : K4 =33.3% vs K1-3=9.6%, p=0.04 ; post opératoire : K4=33.3% vs K1-3=8.2%, p=0.03). Discussion : La curarisation profonde améliore les conditions chirurgicales comparativement au bloc neuromusculaire modéré. Les complications per et post opératoires semblent plus importantes lorsque les conditions chirurgicales sont mauvaises. La profondeur de curarisation n’influence pas la durée de la suture gastro jéjunale ni les pressions d’insufflation dans notre étude.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [86 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932357
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:54:01 AM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 10:59:58 AM

File

BUMED_T_2016_HILT_LUDOVIC.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932357, version 1

Citation

Ludovic Hilt. Chirurgie bariatrique coelioscopique : influence du bloc neuromusculaire sur les conditions chirurgicales. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01932357⟩

Share

Metrics

Record views

36

Files downloads

250