Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Comparaison de l’activité ostéoblastique évaluée par la TEP/CT au 18F-FNa avec les anomalies osseuses en IRM au niveau rachidien chez des patients présentant une spondylarthrite active

Résumé : Objectif : L’objectif de cette étude était de comparer la prévalence et la distribution de l’activité ostéoblastique rachidienne évaluées par la TEP/CT au 18F-Fluoride avec les atteintes IRM chez des patients atteint de spondylarthrite active (IDRCB : 2012-A00568-35). Patients et méthode : 22 patients âgés entre 28 et 66 ans (âge moyen : 44,4 +/- 10 ans) ont bénéficié de manière prospective d’une TEP/CT au 18F-Fluoride et d’une IRM rachidienne (délai moyen : 15,6 +/- 11,8 jours). L’hypermétabolisme du 18F-Fluoride a été évalué de manière binaire par 3 lecteurs indépendants. Les 23 unités discovertébrales (uDV) ont été évaluées quadrant par quadrant (QV) (4 QV par uDV). Les patients ont été classés comme positif en TEP/CT lorsqu’au moins 3 QV étaient positifs, de manière similaire aux critères ASAS en IRM. Dans un second temps, le SUVmax (maximal Standardized Uptake Value) a été mesuré pour chaque uDV. En IRM, le rachis a été évalué de manière indépendante par 2 lecteurs, en accord avec les critères ASAS pour l’oedème ostéomédullaire (BME) ( 3 QV avec BME) et les lésions suivantes ont été répertoriées : BME (type A), BME et dépôt graisseux (type B), et dépôt graisseux isolé (type FD). Les scores SPARCC ont également été calculés pour chaque patient. Résultats : Concernant la TEP/CT, la corrélation inter-lecteur pour le diagnostic de QV positif était modérée (kappa = 0,58 ; IC95% 0,56-0,60 ). En considérant le critère de positivité d’au moins 3 QV positifs, les lecteurs ont trouvé 11 patients positifs avec une excellente corrélation (kappa = 0,90 ; IC95% 0,77-1 ). Pour l’analyse des SUVmax le coefficient de corrélation intra-classe était bon (0,62 ; IC95 0,28-0,82 ). Concernant l’IRM, 14 patients présentaient au moins 3 QV positifs (aucune discordance inter-lecteur) avec un score SPARCC moyen de 14 (+/- 11,1). Sur les 2024 QV analysés, 85 (4,3%) étaient positif en TEP/CT au 18F-Fluoride. En IRM, 85 (4.3%), 42 (2%) et 17 (0.8%) lésions de type A, B et FD ont été identifiés. Il n’y avait pas de corrélation à l’échelle du QV entre ces deux modalités d’imagerie. 9 patients avec une TEP + étaient aussi positifs en IRM (concordance de 15/22 soit 68,2%). Conclusion : Ces deux modalités d’imagerie sont liées et montrent la même prevalence d’anomalies mais sans concordance anatomique. Cette étude suggère que l’IRM et la TEP/CT au 18F-Fluoride montrent des mécanismes physiopathologiques différents de la maladie et pourraient être complémentaires pour une meilleure compréhension de la formation des syndesmophytes en vue de cibler les patients à risque de développer ces lésions.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [99 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932367
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:54:34 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:36 PM

File

BUMED_T_2017_BOUDERRAOUI_FAHD....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932367, version 1

Citation

Fahd Bouderraoui. Comparaison de l’activité ostéoblastique évaluée par la TEP/CT au 18F-FNa avec les anomalies osseuses en IRM au niveau rachidien chez des patients présentant une spondylarthrite active. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01932367⟩

Share

Metrics

Record views

27

Files downloads

258