Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Parcours des victimes de harcèlement scolaire et prévention secondaire : étude observationnelle menée chez des adolescents consultant dans les Maisons des Adolescents de Lorraine

Résumé : Le harcèlement scolaire représente un enjeu de santé publique en France, en raison de son ampleur et de ses conséquences qui peuvent perdurer jusqu’à l’âge adulte. Ce phénomène est défini par la répétition de comportements intentionnellement nuisibles qui s’établissent dans le cadre d’une relation interpersonnelle dissymétrique, au sein de l’établissement scolaire. En dépit du développement de la prévention primaire, il semble que ce problème persiste et que le silence reste une attitude marquée chez les adolescents. Or, ce silence majore le risque de développer des troubles psychiques de tout ordre. Comment aider les adolescents à parler de ce qu’ils vivent au sein de leur établissement scolaire ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons réalisé une étude exploratoire, transversale et multicentrique auprès d’adolescents consultant pour la première fois en Maison des Adolescents de Lorraine. L’objectif principal de notre recherche était de décrire le parcours d’adolescents ayant subi un harcèlement scolaire afin d’étudier les résistances éventuelles à en parler. L’objectif secondaire était d’ouvrir une réflexion sur le rôle que peuvent tenir les Maisons des Adolescents dans la prévention secondaire. Cinquante-neuf pourcent des 210 adolescents qui ont répondu à notre auto-questionnaire avaient souffert ou souffraient de harcèlement scolaire. Dans le contexte de harcèlement, les adolescents parlent surtout à leurs proches (parents à 69,2% et pairs à 61,5%) avec un bénéfice sur la situation dans 75,8% des cas, ce qui montre le rôle important des personnes ressources. Cependant, la révélation est tardive dans près de 45% des cas, du fait de la peur de représailles et ce même si l’adolescent présente des signes psychiques inquiétants. Chaque personne en contact avec un adolescent joue potentiellement un rôle dans l’identification d’une situation de harcèlement : il faut pour cela y penser, le rechercher et offrir à l’adolescent un espace où en parler et ainsi le protéger. La Maison des Adolescents est reconnue par 82% des adolescents comme actrice dans la prévention secondaire en tant que voie d’orientation davantage repérée pour eux, ce qui est encourageant. Les résultats de notre étude montrent donc que, même si la majorité des adolescents parviennent à parler de leur situation de harcèlement, d’autres restent en souffrance et requièrent toute notre attention. D’autres études de plus grande envergure, longitudinales et comparatives sont maintenant nécessaires pour évaluer les dispositifs proposés.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/ulprive/BUMED_T_2018_JEREMIE_JEAN-MARC_THIBAULT_VIRGINIE.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01947088
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Thursday, December 6, 2018 - 3:21:21 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:37:17 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01947088, version 1

Citation

Virginie Thibault, Jean-Marc Jérémie. Parcours des victimes de harcèlement scolaire et prévention secondaire : étude observationnelle menée chez des adolescents consultant dans les Maisons des Adolescents de Lorraine. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨hal-01947088⟩

Share

Metrics

Record views

131