Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Étude des facteurs prédictifs de transfert tardif de dialyse péritonéale vers l'hémodialyse : exemple de la Lorraine de 2001 à 2010

Résumé : Introduction : La DP est un traitement de suppléance peu utilisé en France avec des disparités régionales importantes. 10% des patients en DP sont transférés en HD chaque année, principalement durant les deux premières années de traitement. L’objectif principal de ce travail était d’analyser les facteurs prédictifs de switch tardif (après les six premiers mois de traitement). Les objectifs secondaires étaient de décrire les causes de transfert et l’impact du transfert sur la survie du patient. Patients et méthodes : Nous avons mené une étude régionale de cohorte observationnelle, rétrospective, dans 7 centres du réseau Néphrolor, des patients incidents en DP entre le 01/01/2001 et le 31/12/2010 en Lorraine, ayant fait plus de six mois de DP. Des caractéristiques cliniques et biologiques ont été recueillies, à l’initiation et à six mois de traitement. La date de point est le 31/12/2013. Résultats : 365 patients ont été inclus. 117 (32,1%) ont été switchés durant la période d’étude, en grande majorité sur un cathéter central (80,7%). La première cause de switch était la sous-dialyse (42%) suivie par la cause infectieuse (23,9%). Le temps moyen passé en DP était de 27 mois. Le diabète, l’hyperphosphorémie à l’initiation de la DP et la PA diastolique plus élevée à 6 mois de DP semblent associés au transfert tardif en HD. Discussion : La sous-dialyse était la cause principale de transfert en HD. Elle est à craindre chez les diabétiques et les patients jeunes, et se traduit par une PA plus élevée à 6 mois de traitement. Les critères de switch semblent être moins stricts pour les sujets âgés. La cause métabolique, peu fréquente dans notre étude, prendra peut-être une place de plus en plus importante avec la prévalence croissante de l’obésité. Conclusion : Un tiers des patients inclus ont switché durant la période d’étude, pour sousdialyse ou péritonite en majorité. Les patients jeunes et les diabétiques étant plus à risque, ils doivent bénéficier d’une surveillance rapprochée et d’adaptations thérapeutiques précoces. Il est nécessaire d’anticiper la création d’un abord vasculaire et de programmer le transfert dès que cela est possible.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/prive/BUMED_T_2016_LE_MANER_OPHELIE.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01947111
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Thursday, December 6, 2018 - 3:21:43 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:37:07 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01947111, version 1

Citation

Ophélie Le Maner. Étude des facteurs prédictifs de transfert tardif de dialyse péritonéale vers l'hémodialyse : exemple de la Lorraine de 2001 à 2010. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01947111⟩

Share

Metrics

Record views

52