Accouchement après césarienne en cas de grossesse gémellaire : tentative de voie basse ou césarienne programmée ?, étude rétrospective de Janvier 2002 à Décembre 2016 à la maternité du CHU de Nancy - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2017

Mode of delivery after cesarean in twin pregnancies, trial of labor or planed ceasarean ? : a retrospective study

Accouchement après césarienne en cas de grossesse gémellaire : tentative de voie basse ou césarienne programmée ?, étude rétrospective de Janvier 2002 à Décembre 2016 à la maternité du CHU de Nancy

Abstract

Objectif : Comparer les données maternelles et néonatales des grossesses gémellaires avec antécédent de césarienne selon la voie d’accouchement. Matériels et Méthodes : Dans une étude rétrospective menée du 1er Janvier 2002 au 31 Décembre 2016 à la maternité du C.H.U de Nancy, toutes les patientes ayant un utérus cicatriciel et une grossesse gémellaire supérieur à 24 semaines d’aménorrhée ont été inclues. Les données maternelles et néonatales entre les groupes « césarienne programmée après césarienne » (CPAC) et « tentative de voie basse après césarienne » (TVBAC) ont été comparées. Résultats : Au total, 99 patientes ont été inclues, 66,7% (n=66) dans le groupe CPAC et 33,3% (n=33) dans le groupe TVBAC. Dans le groupe « TVBAC », un déclenchement artificiel du travail avait été effectué chez 39,4% (n=13) et le taux d’accouchement par voie basse s’élevait à 54,5% (n=18). Il n’y avait pas d’augmentation significative des complications maternelles en cas de succès ou d’échec de TVBAC. La quantité de pertes sanguines était significativement moins importante dans le groupe « TVBAC » vs le groupe « CPAC » (respectivement 225±106 mL vs 800 ±141 mL (p=0,01)). Les patientes du groupe « TVBAC » avaient une durée d’hospitalisation significativement plus courte que dans le groupe « CPAC» respectivement de 4,9±2,0 jours vs 6,0±1,9 jours (p=0,01). Il n’existait pas de différence significative entre les caractéristiques néonatales des deux groupes. Conclusion : Une tentative d’accouchement par voie basse après césarienne, en cas de grossesse gémellaire, est envisageable car elle ne semble pas augmenter le nombre de complications maternelles ou néonatales.
No file

Dates and versions

hal-01947158 , version 1 (06-12-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01947158 , version 1

Intranet access

Cite

Jonas Ben-Guigui. Accouchement après césarienne en cas de grossesse gémellaire : tentative de voie basse ou césarienne programmée ?, étude rétrospective de Janvier 2002 à Décembre 2016 à la maternité du CHU de Nancy. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01947158⟩
226 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More