Étude de l’efficacité des outils de la méthode distinctive dans la rééducation du manque du mot chez des patients aphasiques non fluents - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2014

Étude de l’efficacité des outils de la méthode distinctive dans la rééducation du manque du mot chez des patients aphasiques non fluents

Abstract

Les difficultés d’accès au lexique phonologique de sortie, l’inhibition de la production orale et l’apraxie buccofaciale sont très fréquentes chez les patients atteints d’aphasie non fluente. Ces difficultés conduisent à une anomie persistante, rendant le patient dépendant de l’ébauche orale apportée par son interlocuteur. La méthode distinctive repose sur un ensemble d’outils multimodaux symbolisant la parole, et vise à restructurer le système linguistique des patients. Nous nous sommes demandé dans quelle mesure la symbolisation de la parole par les outils multimodaux de la méthode distinctive pourrait faciliter la production orale des patients atteints d’aphasie non fluente, notamment en situation de dénomination. Notre hypothèse principale est que lareprésentation des phonèmes de la langue par les outils multimodaux de la méthode distinctive permettrait d’améliorer la dénomination chez ces patients, en créant une auto-ébauche orale. Cinq patients atteints d’aphasie non fluente ont bénéficié de vingt-cinq séances de rééducation avec la méthode distinctive. Un test de dénomination a été effectué avant et après cette rééducation, dans le but d’objectiver les progrès des patients. Ce test montre une amélioration en fin de rééducation pour deux des patients : l’un utilise les outils de façon explicite, tandis qu’une nette amélioration est observée chez l’autre, sans qu’il ne se soit réellement approprié les outils. Des progrès non objectivables en situation de dénomination sont observés chez les trois autres patients : les productions sont mieux contrôlées, et une représentation auditive des phonèmes les plus travaillés a été restaurée, facilitant la production de ces sons de façon isolée. La méthode distinctive ne semble pas donc efficace pour restaurer l’accès au lexique phonologique de sortie, mais permettrait de contrôler les productions et de lever l’inhibition. Ces résultats restent à vérifier, par une étude plus longue auprès de patients plus proches de leur AVC.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_MORT_2014_GATEL_HELENE.pdf (1.24 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02096577 , version 1 (11-04-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02096577 , version 1

Cite

Hélène Gâtel. Étude de l’efficacité des outils de la méthode distinctive dans la rééducation du manque du mot chez des patients aphasiques non fluents. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨hal-02096577⟩

Collections

UNIV-LORRAINE
420 View
577 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More