Malaise et divisions des jeunes gaullistes durant la guerre d’Algérie - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Matériaux pour l'histoire de notre temps Year : 2004

Malaise et divisions des jeunes gaullistes durant la guerre d’Algérie

Abstract

Après la mise en sommeil du RPF en mai 1953, les jeunes gaullistes se dispersent en petits groupes informels aux effectifs réduits. Tous se retrouvent dans un même combat pour la défense de l’Union française. Il y a des jeunes gaullistes favorables à l’Algérie française durant la « traversée du désert » (1954-1958) puis les « sections jeunes » de ces mouvements aînés décident se rassembler. Il en résulte en décembre 1958 une organisation dénommée les « Jeunes de l’UNR ». Néanmoins, la question algérienne divise les cadets gaullistes qui n’ont pas suivi la même évolution ni procédé aux mêmes « purges ». Par ailleurs, alors que la majorité des Jeunes UNR défendent la présence française, les jeunes UDT se battent pour l’indépendance. La fin de la guerre d’Algérie en tarit le recrutement, l’organisation peinant à remobiliser ses troupes autour des seules valeurs du gaullisme de gauche. Enfin, le parti opère la fusion entre les deux mouvements de jeunesse en décembre 1962.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
MAT_2004_74_Audigier.pdf (378.59 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-02877721 , version 1 (15-10-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

François Audigier. Malaise et divisions des jeunes gaullistes durant la guerre d’Algérie. Matériaux pour l'histoire de notre temps, 2004, Jeunesses et engagements, d’un mai à l’autre (France, 1936-1968), 74, pp.50-55. ⟨10.3406/mat.2004.980⟩. ⟨hal-02877721⟩
38 View
27 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More