Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Malaise et divisions des jeunes gaullistes durant la guerre d’Algérie

Résumé : Après la mise en sommeil du RPF en mai 1953, les jeunes gaullistes se dispersent en petits groupes informels aux effectifs réduits. Tous se retrouvent dans un même combat pour la défense de l’Union française. Il y a des jeunes gaullistes favorables à l’Algérie française durant la « traversée du désert» (1954-1958) puis les « sections jeunes » de ces mouvements aînés décident se rassembler. Il en résulte en décembre 1958 une organisation dénommée les « Jeunes de l’UNR ». Néanmoins, la question algérienne divise les cadets gaullistes qui n’ont pas suivi la même évolution ni procédé aux mêmes « purges ». Par ailleurs, alors que la majorité des Jeunes UNR défendent la présence française, les jeunes UDT se battent pour l’indépendance. La fin de la guerre d’Algérie en tarit le recrutement, l’organisation peinant à remobiliser ses troupes autour des seules valeurs du gaullisme de gauche. Enfin, le parti opère la fusion entre les deux mouvements de jeunesse en décembre 1962.
Mots-clés : Guerre d'Algérie
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02877721
Contributor : Séverine ADAM Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, June 22, 2020 - 4:06:31 PM
Last modification on : Saturday, September 17, 2022 - 1:11:36 PM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

Collections

Citation

François Audigier. Malaise et divisions des jeunes gaullistes durant la guerre d’Algérie. Matériaux pour l'histoire de notre temps, La contemporaine, 2004, Jeunesses et engagements, d’un mai à l’autre (France, 1936-1968), 74, pp.50-55. ⟨10.3406/mat.2004.980⟩. ⟨hal-02877721⟩

Share

Metrics

Record views

25