« Entre-lieux » : les foyers de travailleurs migrants et la vie « entre » - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Migrations Société Year : 2020

« Entre-lieux » : les foyers de travailleurs migrants et la vie « entre »

Radoslav Gruev

Abstract

Dans cet article nous nous intéresserons aux foyers de travailleurs migrants, pensés à l’origine comme des solutions provisoires pour des travailleurs eux aussi temporaires, à travers la notion d’« entre-lieu ». Cette dernière renvoie à la fois à l’idée de déplacement et à la migration, mais aussi à un espace de transition, de transaction et de passage, qui permet aux acteurs sociaux de s’inscrire dans des pratiques de l’entre-deux, dans des interstices de la vie sociale pouvant leur procurer certains avantages. Ce type de structure constitue à la fois une sorte de sas de (ré)intégration, mais aussi un moyen de rester plus longtemps dans une situation « entre ». L’exemple le plus parlant reste celui des immigrés âgés (les chibanis) qui effectuent des « navettes » entre leur lieu de résidence et leur pays d’origine, dans une situation de double absence/double présence, entre ici et là-bas, dans un espace essentiellement de l’entre-deux.
No file

Dates and versions

hal-03109601 , version 1 (13-01-2021)

Identifiers

Cite

Radoslav Gruev. « Entre-lieux » : les foyers de travailleurs migrants et la vie « entre ». Migrations Société, 2020, 182 (4), pp.131-150. ⟨10.3917/migra.182.0131⟩. ⟨hal-03109601⟩

Collections

2L2S UNIV-LORRAINE
38 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More