Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

« Saint François par Dante : humilitas et sublimitas »

Abstract : Cette analyse de la représentation de François d’Assise au chant XI de la troisième cantica propose une focalisation serrée sur une des plus belles et des plus marquantes figures héroïques de la Divina Commedia, comparable peut-être seulement, dans la mémoire séculaire du Poème, à celle d’Ulysse en Enfer. La représentation du saint, au-delà du cadre particulièrement construit du chant dans lequel elle prend place, au-delà des liens intertextuels et structurels (construction avec chiasme structurel) très forts avec le chant XII mais aussi avec l’ensemble des chants du ciel du Soleil (X-moitié du chant XIV), acquiert une autonomie singulière grâce à la puissance de la personnalité de François. En effet, cette singularité tient très probablement au fait que depuis le début (c’est-à-dire depuis les premières sources de la tradition franciscaine) François semble incarner de façon exemplaire la fusion de la sublimitas et de l’humilitas caractérisant, selon Auerbach, le style chrétien médiéval, qui s’affirme en dépassant la séparation classique des trois styles. Cette union du sublime et de l’humilité, du très haut et du très bas, renvoie à des catégories non seulement esthétiques et stylistiques mais aussi éthiques et théologiques, dont s’inspire abondamment la forma mentis franciscaine primitive et originelle. C’est à la lumière de ces catégories — modélisées dans le chant paradisiaque autour du soleil et de l’humus, de la verticalité et de l’horizontalité — que l’article propose une lecture de la vie de François par Thomas d’Aquin-Dante. Le saint de Dante est un François d’exception, héroïque et sublimé, providentiel en ce qu’il favorise le rapprochement du ciel et de la terre ; loin du François idyllique ou anecdotique, souvent présent et exalté dans les sources franciscaines ; un être résolu, ferme, décidé voire dur, courageux et impératif. En somme la figure d’un homme qui incarne la tension permanente entre l’humanité historique et l’exemplarité anhistorique, allie et réconcilie terre et ciel, et dialectise l’humilité dans un rapport de tension enrichissante et permanente avec la sublimité.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03183791
Contributor : Estelle Zunino <>
Submitted on : Sunday, March 28, 2021 - 11:16:11 PM
Last modification on : Monday, March 29, 2021 - 2:14:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03183791, version 1

Collections

Citation

Estelle Zunino. « Saint François par Dante : humilitas et sublimitas ». PRISMI : Revue d'études italiennes, Université de Lorraine, 2018, Herméneutique et commentaire, p. 205-233. ⟨hal-03183791⟩

Share

Metrics

Record views

17