Skip to Main content Skip to Navigation
Books

România de la Tripla Alianţă la Antanta (1914-1919)

Abstract : Emancipée de la tutelle ottomane depuis moins de quarante ans seulement lorsqu'éclate la Grande Guerre, la Roumanie est un Etat jeune aux dimensions modestes, riche de son blé et de son pétrole mais très peu industrialisé et fortement inégalitaire. Secrètement placé sous la protection des empires d'Allemagne et d'Autriche, le royaume de Carol Ier exclut une hypothétique " solidarité latine " avec la France et proclame sa neutralité en août 1914. Lorsque le pays décide finalement d'entrer en guerre aux côtés des Alliés, en août 1916, son armée, mal préparée à une guerre moderne, médiocrement équipée et commandée, est rapidement écrasée, malgré l'arrivée d'une importante mission militaire française commandée par le général Berthelot. Le pays vit alors à l'heure de la retraite, du froid, de la faim, des épidémies, mais l'abandon complet du territoire national peut être évité. Commence alors une période d'affermissement des structures politiques et sociales de la nation et de reconstruction de ses forces militaires, qui porte ses fruits au cours de l'été de 1917 lorsque les troupes roumaines remportent les seules victoires de l'Entente en cette " année trouble ". Rattrapée par sa géographie, la Roumanie est pourtant contrainte de quitter la lutte du fait de la défection russe, de signer un traité séparé et de vivre pendant quelques mois à l'heure allemande. L’offensive victorieuse des armées alliées en Orient contre les Bulgares en septembre 1918 a pour conséquence la seconde entrée en guerre de la Roumanie (le 10 novembre), au moment où les troupes de l’armée du Danube du général Berthelot franchissent le fleuve. Après bien des déboires, la Roumanie voit ses rêves d’unité réalisés au-delà de toutes ses espérances. Elle conserve en effet le Quadrilatère, acquis en 1913, et acquiert la Transylvanie hongroise, la Bucovine autrichienne et même la Bessarabie russe. Pour conserver ces nouveaux territoires il lui faut cependant mener deux guerres contre les bolcheviks russes (en janvier 1918, puis entre décembre de la même année et avril 1919) et une autre contre les bolcheviks hongrois de Béla Kun, qui s’achève par l’entrée des troupes roumaines dans Budapest en août 1919. Les contours de la Grande Roumanie sont définitivement dessinés par les traités de l’Île-de-France (Saint-Germain, Neuilly et Trianon). En définitive, l’histoire de la Roumanie dans la Grande Guerre est pour l’essentiel « inattendue » car rien ne s’est déroulé comme la logique l’aurait voulu et, par un concours de circonstances exceptionnel, est sorti du conflit un pays qui rassemblait dans ses nouvelles frontières la très grande majorité des populations qui parlaient le roumain.
Document type :
Books
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03205664
Contributor : Mickael Mathieu <>
Submitted on : Thursday, April 22, 2021 - 2:46:44 PM
Last modification on : Saturday, April 24, 2021 - 4:21:56 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03205664, version 1

Collections

Citation

Jean-Noël Grandhomme, Ionela-Felicia Moscovici, Georgiana Medrea, Valentin Trifescu. România de la Tripla Alianţă la Antanta (1914-1919). Editura Universitatii "Alexandru Ioan Cuza". 214 p., 2018, 6067144603. ⟨hal-03205664⟩

Share

Metrics

Record views

21