Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Le paysage des anciennes villes-usines européennes : un nouveau patrimoine entre négation, alibi, reconnaissance et complexité des jeux d’acteurs

Abstract : La ville-usine se définit comme une ville entièrement née autour d’une ou plusieurs usines. L’approche par les paysages permet de l’appréhender comme un système, somme d’éléments interactifs directement ou indirectement liés à la production industrielle. Aux côtés de constantes que l’on retrouve dans toutes les villes-usines, les paysages des villes-usines oscillent entre deux types majeurs : un paysage désordonné qui est celui des villes-usines lentement constituées autour de nombreuses usines plutôt petites et un paysage au contraire très ordonné, né autour de grosses usines intégrées, qui est celui des villes-usines géantes et cohérentes particulièrement présentes en Europe de l’Est. Avec la fin de l’activité industrielle, ces paysages désormais hérités n’ont pu être considérés comme dignes d’intérêt qu’après une phase de deuil caractérisée par de nombreuses destructions destinées à tourner la page d’une époque industrielle symbole d’échec. Ainsi, en fonction de l’intensité et de la durée de la phase de deuil, le paysage de la ville-usine a pu être nié et détruit, partiellement ou intégralement protégé. Cette variété de réactions est liée à l’histoire industrielle et politique des territoires, mais surtout au jeu des acteurs, dans un dialogue à trois entre une population de plus en plus favorable à la préservation de la mémoire industrielle, une puissance publique qui a compris l’intérêt identitaire fédérateur de la préservation des paysages industriels hérités, et un secteur privé qui hésite à investir dans un paysage difficile à valoriser
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03216517
Contributor : Simon Edelblutte <>
Submitted on : Tuesday, May 4, 2021 - 10:14:25 AM
Last modification on : Wednesday, May 5, 2021 - 3:31:55 AM

File

AG_711_0466.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Collections

Citation

Simon Edelblutte, Lucas del Biondo. Le paysage des anciennes villes-usines européennes : un nouveau patrimoine entre négation, alibi, reconnaissance et complexité des jeux d’acteurs. Annales de géographie, Armand Colin, 2016, 711 (5), pp.466-489. ⟨10.3917/ag.711.0466⟩. ⟨hal-03216517⟩

Share

Metrics

Record views

1