Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La « clé du bonheur » ou l’apprentissage volontaire de la prévoyance au sein des classes populaires

Abstract : Cet article porte sur la mise en place d’un système d’apprentissage de la e prévoyance à destination des classes populaires de Metz au xix e siècle. Philanthropes et réformateurs sociaux formulent et mettent en œuvre des projets qui tentent de responsabiliser le pauvre dans la gestion de ses ressources en l’invitant à détourner une partie de son revenu afin de lui donner la possibilité de faire face aux aléas de la vie et d’éviter ainsi le recours aux formes humiliantes d’assistance. Ce système allie perfectionnement de l’instruction et diffusion de l’épargne par l’action coordonnée de quatre institutions qui sont présentées dans le corps de l’article (Société pour l’encouragement de l’instruction élémentaire dans le département de la Moselle, Cours industriels, Caisse d’épargne et de prévoyance de Metz, Société de prévoyance et de secours mutuels de Metz). Le propos vise à montrer que si les philanthropes messins, par leur rêve de modifier le rapport à l’argent des classes populaires, participent à la mise en place d’une « nouvelle économie de la pauvreté », les résultats concrets sont nuancés à la veille de l’annexion allemande de 1871.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03225888
Contributor : Apangome Ngagningagne <>
Submitted on : Thursday, May 13, 2021 - 2:46:32 PM
Last modification on : Friday, May 21, 2021 - 10:46:35 AM

Identifiers

Collections

Citation

Claire Araujo da Justa. La « clé du bonheur » ou l’apprentissage volontaire de la prévoyance au sein des classes populaires. Les Études sociales, Société d'économie et de sciences sociales, 2016, 164 (2), pp.17-37. ⟨10.3917/etsoc.164.0017⟩. ⟨hal-03225888⟩

Share

Metrics

Record views

28