Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Impact de la chimiothérapie de maintenance par pemetrexed sur la survie globale sous immunothérapie en deuxième ligne, chez les patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules de stade IV

Résumé : OBJECTIF : Le doublet de chimiothérapie par platine-pemetrexed est le traitement standard de première ligne chez les patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) métastatique, non épidermoïde, sans altération génomique (absence de mutation du gène de l'EGFR ou de réarrangement du gène ALK ou de ROS1) et avec une expression de PD-L1<50%. Le pemetrexed est ensuite poursuivi en monothérapie en traitement de maintenance jusqu'à progression. En cas de progression tumorale, les patients reçoivent alors un traitement par immunothérapie en deuxième ligne. Nous aimerions savoir comment les patients répondeurs à la chimiothérapie de maintenance par pemetrexed, se comportent lorsqu'ils sont sous immunothérapie. MÉTHODE : Nous avons réalisé une étude rétrospective descriptive, bi-centrique, à l'institut de cancérologie de Lorraine et à l'institut Gustave Roussy, incluant des patients atteints de CBNPC métastatique qui ont reçu un traitement de première ligne par doublet de chimiothérapie (platine-pemetrexed) dit « d'induction » +/- chimiothérapie de maintenance par pemetrexed, suivi d'un traitement par immunothérapie (nivolumab oupembrolizumab) en deuxième ligne. Nous avons évalué la survie globale (SG), la survie sans progression (SSP) et la progression a été définie selon les critères RECIST 1.1. RÉSULTATS : 90 patients ont été inclus entre janvier 2011 et mars 2018. Tous les patients ont reçu un doublet de chimiothérapie en première ligne et 52 (57,8%) ont reçu une chimiothérapie de maintenance par pemetrexed. 27 patients (30,0%) ont eu une chimiothérapie de maintenance ≤3 cures et 25 patients (28,3%) >3 cures. La SG était significativement meilleure dans le groupe de patients ayant eu plus de 3 cures de chimiothérapie de maintenance par rapport au groupe de patients sans traitement de maintenance, le hazard ratio (HR) était HR = 0,47, [IC 95%: 0,24-0,89, p = 0,022]. Aucune relation significative n'a été trouvée entre la chimiothérapie de maintenance et la survie sans progression. La probabilité de recevoir une troisième ligne de traitement à 30 jours était de 24,1% [10,4% -41,0%] dans le groupe sans chimiothérapie de maintenance, 33,3% [14,4% -53,7%] dans le groupe ayant reçu ≤3 cures et 30,0% [11,8 % -50,8%] dans le groupe ayant reçu >3 cures. CONCLUSION: La chimiothérapie de maintenance par pemetrexed de plus de 3 cures, après un doublet de chimiothérapie d'induction, permet aux patients atteints de CBNPC métastatique d'augmenter leur SG sous immunothérapie. Cela semble être un facteur favorisant la réponse et l'accessibilité aux traitements ultérieursde troisième ligne ou plus.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03297417
Contributor : Thèses d'Exercice Ul Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 1:50:14 PM
Last modification on : Thursday, November 18, 2021 - 3:45:46 AM

File

BUMED_T_2018_BELLIER_CHARLOTTE...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297417, version 1

Citation

Charlotte Bellier. Impact de la chimiothérapie de maintenance par pemetrexed sur la survie globale sous immunothérapie en deuxième ligne, chez les patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules de stade IV. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨hal-03297417⟩

Share

Metrics

Record views

3

Files downloads

1