Recours aux médecines complémentaires et alternatives non médicamenteuses par les patients douloureux chroniques : étude observationnelle descriptive transversale par enquête publique - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Non-drug-CAM use by patients with chronic pain : French descriptiveobservational transversal study by public inquiry

Recours aux médecines complémentaires et alternatives non médicamenteuses par les patients douloureux chroniques : étude observationnelle descriptive transversale par enquête publique

Abstract

CONTEXTE La douleur chronique est un problème de santé publique. De multiples initiatives d'intégration des thérapies alternatives à la médecine conventionnelle se développent. OBJECTIFS Définir la prévalence du recours aux MCA non-médicamenteuses chez les patients douloureux chroniques. Explorer leur place dans le parcours de soins et les déterminants de ce recours. MÉTHODE Une étude observationnelle descriptive transversale par enquête publique a été menée. Elle était adressée aux patients souffrant ou ayant souffert de douleurs chroniques, au moyen d'un questionnaire anonyme en ligne. 793 réponses ont été analysées. RÉSULTATS L'échantillon était composé à 90% de femmes. Pour 88% de l'échantillon, le diagnostic des douleurs était connu (notamment 30% de fibromyalgies) et dans plus de la moitié des cas, multiple. La prévalence du recours aux MCANM était de 78% : très majoritairement techniques manuelles (>80%), en seconde place ex-aequo acupuncture et hypnose ou équivalents (37%). 13% du groupe « recours » n'avait jamais tenté de traitement conventionnel avant, et 34% ont fait usage des MCANM après échec de la médecine conventionnelle. Dans 42% des cas, un professionnel de santé était leur source d'informations principale. Le profil-type d'utilisateur de MCANM est un(e) fibromyalgique (OR=2,12 ; IC95% [1,22-3,66] ; p<0,01), d'un niveau d'instruction plus élevé (OR=1,19 ; IC95% [1,04-1,37] ; p=0,014), avec une couverture sociale satisfaisante (OR=1,7 ; IC95% [1,17-2,47] ; p<0,01). Les motifs de non-recours étaient majoritairement le manque d'information (22%), de moyens financiers ou d'accès (30%), ou l'inefficacité supposée (26%). CONCLUSION La poursuite de la recherche multimodale sur les MCA est essentielle. Le besoin de formation et d'information des professionnels de santé vis-à-vis de celles-ci est majeur, ainsi que la réflexion sur la place que doivent avoir ces pratiques dans la médecine ; car la demande des patientsest considérable.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2018_LEOUTRE_FALMAGNE_BERENICE.pdf (834.37 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297467 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297467 , version 1

Cite

Bérénice Léoutre-Falmagne. Recours aux médecines complémentaires et alternatives non médicamenteuses par les patients douloureux chroniques : étude observationnelle descriptive transversale par enquête publique. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨hal-03297467⟩
177 View
229 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More