EVAREST 1 : Etude quantitative du dispositif de veille nancéien "RESTER EN CONTACT" dans la prévention de la récidive suicidaire - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2018

EVAREST 1 : Etude quantitative du dispositif de veille nancéien "RESTER EN CONTACT" dans la prévention de la récidive suicidaire

(1) , (1)
1

Abstract

Le suicide est un fléau qui touche toutes les tranches d'âge et toutes les catégories de population. Actuellement, la prévention du risque suicidaire constitue un enjeu majeur de santé publique, comme en témoignent les nombreux rapports de l'OMS et la création de l'observatoire National du suicide (ONS) en 2013. Afin de limiter la récidive suicidaire, les dispositifs de veille sanitaire se sont progressivement développés depuis un peu plus d'une vingtaine d'années. Il s'agit de proposer de maintenir un lien avec la personne ayant tenté de mettre fin à ses jours, et ainsi de pouvoir rester en première ligne afin d'intervenir rapidement en cas de crise suicidaire. Certains dispositifs ont montré une efficacité, comme le prouvent plusieurs études sur ce sujet, mais les résultats restent encore inégaux. EVAREST1, étude présentée dans ce document, est une étude pilote d'évaluation du dispositif de veille « Rester en contact ». Ce dispositif de veille a été mis en place aux urgences psychiatriques de Nancy depuis mars 2015. Les auteures ont évalué l'impact du dispositif de recontact sur la récidive suicidaire. EVAREST1 est une étude quantitative, rétrospective, comparative avantaprès mise en place du dispositif. L'échantillon étudié est composé de 200 sujets, 100 dans chaque bras. Les résultats de cette étude ont montré une tendance à la diminution de la récidive chez les patients primosuicidants ayant bénéficié du dispositif, notamment chez ceux qui avaient des antécédents psychiatriques (17% à 8% de récidive). Une tendance à l'allongement du délai entre deux tentatives de suicide est également retrouvée, uniquement chez les patients non primosuicidants qui ne présentaient pas une pathologie comorbide de l'axe II. Ces résultats ne sont pas significatifs, les effectifs étant trop réduits. L'analyse des dossiers médicaux a également montré que le recueil de données n'était pas uniformisé. Les résultats de cette étude pilote qui ne sont que des tendances, nécessitent d'être confirmés par l'étude d'échantillons plus importants. Cependant, ils rejoignent les conclusions d'autres études qui montrent que les dispositifs de veille ont un impact différent selon le profil du sujet auquel il est proposé. Ceci amène à l'idée que les prochains dispositifs doivent avoir, à côté d'une uniformisation de la prise en charge au niveau national comme le propose le dispositif VigilanS en cours de déploiement, un volet suffisamment souple pour s'adapter au profil du patient.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2018_BOUVET_LENA_SAISON_MONIKA.pdf (2.88 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297481 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297481 , version 1

Cite

Léna Bouvet, Monika Saison. EVAREST 1 : Etude quantitative du dispositif de veille nancéien "RESTER EN CONTACT" dans la prévention de la récidive suicidaire. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨hal-03297481⟩

Collections

UNIV-LORRAINE
22 View
48 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More