Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Investigation de la méthodologie radiomics dans le diagnostic différentiel précoce : radionécrose versus progression après radiothérapie stéréotaxique hypofractionnée d'oligo-métastases cérébrales

Résumé : CONTEXTE ET OBJECTIF DE L'ÉTUDE. La radiothérapie stéréotaxique (RTS) est recommandée dans le traitement des oligo-métastases cérébrales chez des patients avec une maladie extra-cérébrale contrôlée offrant un bon contrôle local. Lorsque la lésion ciblée augmente de volume sur l'imagerie du suivi standard, il apparaît difficile de différencier progression (P) et radionécrose (RN). En dehors de la confirmation histologique, la prise de décision peut alors apparaître inappropriée et retardée. Les paramètres d'imagerie quantitative extraits des examens de routine pourraient être intéressants. Nous proposons d'explorer la valeur ajoutée de la méthode radiomics dans la démarche diagnostique différentielle de ces deux entités. MATÉRIEL ET MÉTHODES. 20 patients ayant reçu une RTS pour métastases cérébrales, tous primitifs confondus, ont été inclus rétrospectivement (8 RN documentées, 12 P documentées). A l'aide du logiciel IBEX, 1766 paramètres radiomics ont été extraits de la première IRM T1- gadolinium post-RTS présentant une modification du volume lésionnel. Une sélection de variables et un apprentissage sur les 1, 5 et 10 meilleures variables par famille sectionnée ont été conduits selon la méthodologie de Aerts et al. (Nature Comm., 2014). 7 méthodes de sélection de variables et 12 méthodes d'apprentissage ont été évaluées. La performance de classification a été mesurée à l'aide du Kappa de Cohen, calculé après une validation interne par leave-one-out-cross-validation. Toutes les analyses ont été réalisées sur R. RÉSULTATS. La meilleure classification a été obtenue par la combinaison du score de sélection de variables Chi square score et d'un algorithme Bagging pour l'apprentissage (AUC = 0,83). La performance de prédiction de RN était de 75% (6 cas sur 8 prédits) et de 91% pour les P (11 cas sur 12 prédits). La prédiction du statut du patient est en accord fort avec le statut réel (histologique) du patient avec un Kappa de Cohen à 0,68. CONCLUSION. La méthode radiomics semble capable de discriminer de manière probante, précoce et non invasive RN et P après RTS de métastases cérébrales. Cette étude aux résultats prometteurs est une preuve de concept. Ces données sont à étendre à une plus large cohorte afin de définir un modèle robuste pour aider à la prise de décision dans cette situation clinique délicate.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03297485
Contributor : Thèses d'Exercice Ul <>
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 1:52:05 PM
Last modification on : Saturday, July 24, 2021 - 3:39:52 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297485, version 1

Citation

Anaïs Stefani. Investigation de la méthodologie radiomics dans le diagnostic différentiel précoce : radionécrose versus progression après radiothérapie stéréotaxique hypofractionnée d'oligo-métastases cérébrales. Sciences pharmaceutiques. 2018. ⟨hal-03297485⟩

Share

Metrics

Record views

2