Mesure de l'adhérence thérapeutique et intérêt de l'entretien pharmaceutique chez le patient transplanté rénal - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Mesure de l'adhérence thérapeutique et intérêt de l'entretien pharmaceutique chez le patient transplanté rénal

(1)
1

Abstract

La non-adhérence thérapeutique aux immunosuppresseurs (NA-IS) varie de 15 à 30% en transplantation rénale et peut avoir des conséquences cliniques et un impact économique défavorables. Il s'agit d'un phénomène dépendant de facteurs qui doivent être élucidés et corrigés par l'intervention de professionnels de santé. Le pharmacien clinicien à un rôle à jouer pour mesurer cette adhérence et pour prendre en charge ces patients. Les objectifs de ce travail ont été : 1/ Évaluer la pertinence du dossier pharmaceutique (DP) et des logiciels de gestion officinaux (LGO) pour la mesure de l'adhérence thérapeutique et 2/ Évaluer l'impact d'un 2ème entretien pharmaceutique, faisant intervenir les carte de Barrows, entre 4 et 12 mois post-transplantation rénale. 92 patients traités par tacrolimus ont été inclus entre M4 et M12 post-transplantation rénale. La NA-IS a été mesurée à l'inclusion (T1) et 4 mois plus tard (T2), par : la proportion de jours couverts par le traitement immunosuppresseur (PJC) calculée à partir du DP, la PJC calculée à partir des logiciels de gestion officinaux, le coefficient de variation de la tacrolémie (CV), le pourcentage de tacrolémies < 5ng/mL et le questionnaire de Morisky (QM). 1/ Les patients ont été répartis en deux groupes (PJC <90% et PJC > 90%) afin d'étudier les facteurs liés à cette mesure de l'adhérence par le DP et la PJC-LGO et 2/ répartis en deux groupes en fonction de la réalisation ou non d'un entretien pharmaceutique à T1 (EP+ et EP-) afin d'évaluer son intérêt à T2. À T1, 34 patients (37%) n'avaient pas de DP accessible et, 34 (58,6%) avaient au moins une délivrance non-renseignée sur le DP. Ce manque de données a également été retrouvés àT2, donc les facteurs liés à la PJC-DP n'ont pas pu être étudiés. La PJC-LGO < 90% était significativement liée à une augmentation du taux de réhospitalisation et des consultations manquées, et un CV et un score d'oubli de prise au QM plus importants. Les groupes EP+ et EP- étaient similaires à l'inclusion. À T2, l'adhérence était similaire entre les deux groupes, en revanche le groupe EP+ avait une meilleure connaissance de son traitement. Le DP n'est pas un bon outil de mesure de l'adhérence, mais la PJC calculée à partir des logiciels de gestion officinaux semble être un outil très fiable. L'entretien pharmaceutique permet une amélioration des connaissances au traitement mais n'a montré aucun impact sur l'adhérence à court terme. Il est nécessaire de réévaluer cet entretien à distance de la transplantation et sur des périodes d'intervention plus longues.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUPHA_T_2018_CHAMBORD_JEREMY.pdf (4.06 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297592 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297592 , version 1

Cite

Jérémy Chambord. Mesure de l'adhérence thérapeutique et intérêt de l'entretien pharmaceutique chez le patient transplanté rénal. Sciences pharmaceutiques. 2018. ⟨hal-03297592⟩
30 View
40 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More