ACPA-positive versus ACPA-negative rheumatoid arthritis : two distinct erosive disease entities on radiography and ultrasonography - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2019

ACPA-positive versus ACPA-negative rheumatoid arthritis : two distinct erosive disease entities on radiography and ultrasonography

Polyarthrite rhumatoïde ACPA-positive versus ACPA-négative : deux maladies érosives différentes en radiographie et en échographie

(1)
1

Abstract

OBJECTIF : Évaluer la prévalence, la localisation et la sévérité des érosions osseuses en radiographie (RX) et échographie (US) selon le statut ACPA chez des patients ayant une polyarthrite rhumatoïde (PR). MÉTHODES : 78 patients avec une PR ACPA-positive (ACPA+) et 30 patients avec une PR ACPA-négative (ACPA-), remplissant les critères ACR 1987 et/ou ACR/EULAR 2010, ont été inclus consécutivement. En RX, un score modifié de Sharp érosion a été évalué par deux lecteurs en aveugle du diagnostic, avec une adjudication par un troisième lecteur en cas de discordance (pour un nombre d‟articulations érodées inférieur ou égal à 3). En US, les érosions étaient classées en 4 grades sur 6 articulations bilatérales (MCP 2, 3, 5 et MTP 2, 3, 5) permettant de calculer le score total US érosif (USSe). RÉSULTATS : Les scores moyens totaux SHSe et USSe étaient 3.7 et 4.4 fois plus élevés dans le groupe ACPA+ que dans le groupe ACPA-, respectivement (p<0.001). En RX et US, l‟articulation la plus discriminante entre les deux groupes était la MTP5, surtout en cas d‟érosion bilatérale (17 PR ACPA+ versus 0 PR ACPA- en RX, 45 PR ACPA+ versus 1 PR ACPA- en US ; p<0.001). Sur la base d‟analyses multivariées, le statut ACPA+ était associé au risque d‟avoir une PR érosive en RX selon la définition EULAR 2013 (OR 4.4 (95% CI 1.2- 16.4), et en US selon les deux définitions suivantes : la présence d‟au moins deux facettes articulaires érodées (OR 3.7 (95% CI 1.4-9.9) ou la présence d‟au moins une érosion de grade 2 sur une facette articulaire (OR 9.0 (95% CI 2.8-28.4). CONCLUSION : Comparativement à la PR ACPA-, la PR ACPA+ est associée indépendamment à une maladie érosive plus sévère en RX et en US, surtout sur la MTP5 où les atteintes érosives bilatérales sont quasiment exclusivement retrouvées chez les patients ACPA+ (97.8% en US, 100% en RX).
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2019_GROSSE_JULIEN.pdf (1.29 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297715 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297715 , version 1

Cite

Julien Grosse. Polyarthrite rhumatoïde ACPA-positive versus ACPA-négative : deux maladies érosives différentes en radiographie et en échographie. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨hal-03297715⟩

Collections

UNIV-LORRAINE
22 View
235 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More