Expression des biomarqueurs de réponse immunitaire dans les carcinomes épidermoïdes des VADS récidivant en territoire irradié - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Expression of immune response biomarkers in “recurrent” head and neck squamous cell carcinoma (HNSCC) in irradiated area

Expression des biomarqueurs de réponse immunitaire dans les carcinomes épidermoïdes des VADS récidivant en territoire irradié

Abstract

Le paysage immunologique des territoires prétraités dans les carcinomes épidermoïdes des Voies Aéro-Digestives Supérieures (VADS) reste peu documenté. Notre étude a eu pour but d'évaluer le microenvironnement tumoral en termes de biomarqueurs de réponse immunitaire observés dans les territoires irradiés et de le comparer à celui des tumeurs nouvellement diagnostiquées ou de novo. Cette étude rétrospective et monocentrique a analysé 100 tissus tumoraux de carcinomes épidermoïdes des VADS provenant de patients ayant eu une chirurgie entre Janvier 2010 et Novembre 2017. Nous avons comparé le microenvironnement tumoral immun dans 50 tumeurs de novo et 50 tumeurs survenant en territoire irradié. Nous avons évalué par immunohistochimie le statut p16, les lymphocytes infiltrant les tumeurs (TILs) CD3+ et CD8+ ainsi que l'expression du Programmed death-ligand 1 (PD-L1) des cellules tumorales et immunes, dans les compartiments stromal et intratumoral. La densité des TILs CD3+ était significativement moins importante dans les tumeurs en territoire irradié par rapport aux tumeurs de novo, que ce soit dans le compartiment intratumoral ou stromal (respectivement p=0.003 and p=0.020). L'expression des TILs CD8+ n'était pas significativement différente entre les deux cohortes. Le pourcentage de cellules tumorales exprimant PD-L1 (TPS ≥ 1%) était significativement plus bas dans les tumeurs en territoire irradié que dans les tumeurs de novo (56.0% vs 86.0%) (p<0.001). Les cellules immunes exprimant PD-L1 étaient également moins nombreuses dans les tumeurs en territoire irradié. Le type de microenvironnement tumoral prédominant était la résistance immune adaptative. En conclusion, nous avons noté la persistance de cellules cytotoxiques mais une expression moins importante de PD-L1 et de CD3+ TILs dans les tumeurs en territoire irradié en comparaison aux tumeurs de novo. Cette étude apporte de premières hypothèses expliquant le fait que ces lésions répondent moins bien à l'immunothérapie bien qu'elles aient probablement toujours une capacité antitumorale. L'évaluation de biomarqueurs de réponse immunitaire chez les patients en cours de traitement par immunothérapie dans des essais randomisés est requise.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2019_PFLUMIO_CAROLE.pdf (3.43 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297730 , version 1 (18-10-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297730 , version 1

Cite

Carole Pflumio. Expression des biomarqueurs de réponse immunitaire dans les carcinomes épidermoïdes des VADS récidivant en territoire irradié. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨hal-03297730⟩

Collections

UNIV-LORRAINE
19 View
10 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More