Étude qualitative auprès de médecins généralistes : quels sont les leviers qui permettraient une augmentation du dépistage du cancer du col de l'utérus en Moselle ? - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Qualitative study in collaboration with general practitioners : what measures would increase the amount of screening of cervical cancer in Moselle?

Étude qualitative auprès de médecins généralistes : quels sont les leviers qui permettraient une augmentation du dépistage du cancer du col de l'utérus en Moselle ?

Abstract

INTRODUCTION : Le CCU a atteint 2920 femmes en 2018 en France. Le taux de dépistage du CCU a tendance à diminuer ces dernières années. En Moselle, il est de l'ordre de 56 % en 2018, bien loin de l'objectif de santé publique fixé à 80 %. Le médecin généraliste tient un rôle central dans le dépistage. Le but de l'étude est de trouver les leviers qui permettraient une augmentation de l'information et du dépistage par les médecins généralistes, auprès des femmes de Moselle. MATÉRIEL ET MÉTHODES : Il s'agit d'une enquête qualitative par entretiens semi dirigés auprès de médecins généralistes de Moselle. RÉSULTATS : Après avoir analysé les causes à l'insuffisance de FCU et les freins à la réalisation du FCU en cabinet de médecine générale, plusieurs pistes d'amélioration au dépistage du CCU ont été envisagées. Les médecins généralistes interrogés insistent sur une meilleure information auprès des femmes à propos du dépistage et du CCU. De plus, ils préconisent de renseigner les professionnels de santé sur les recommandations du FCU ainsi que sur les lieux où il est possible de le réaliser. Enfin, ils aimeraient que les médecins généralistes obtiennent, de la part de la CPAM, une information sur les femmes devant réaliser leur FCU. La formation initiale et continue des médecins généralistes à la réalisation du FCU est également à revoir. Une amélioration de la communication médecin généraliste/gynécologue ainsi que du logiciel métier, pour permettre un interrogatoire plus systématisé, sont deux points importants soulignés. La mise en place d'une consultation dédiée au dépistage du CCU est souhaitée. Certains pensent que la pénurie de gynécologues entraînera une augmentation de la réalisation du FCU par le médecin généraliste, par nécessité. Enfin, la cotation, la ROSP et la mise à disposition du matériel par la sécurité sociale ont des avis mitigés et ne semblent pas permettre une amélioration du taux de FCU. CONCLUSION : L'information auprès de l'ensemble des acteurs du dépistage du CCU, la formation des médecins, la communication entre professionnels de santé et l'adaptation du logiciel paraissent être des points essentiels à l'amélioration du dépistage auprès des médecins généralistes mosellans.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2019_GUTHMULLER_ULTSCH.pdf (2.5 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297869 , version 1 (18-10-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297869 , version 1

Cite

Hélène Guthmuller Ultsch. Étude qualitative auprès de médecins généralistes : quels sont les leviers qui permettraient une augmentation du dépistage du cancer du col de l'utérus en Moselle ?. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨hal-03297869⟩
105 View
150 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More