Violences conjugales : devenir et besoins des femmes victimes ? : les femmes de plus de 65 ans ont-elles des besoins spécifiques ? : enquête qualitative en Lorraine - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Domestic violence : the female victims' process and needs. Over women 65 years have specific needs? A qualitative research conducted in Lorraine

Violences conjugales : devenir et besoins des femmes victimes ? : les femmes de plus de 65 ans ont-elles des besoins spécifiques ? : enquête qualitative en Lorraine

Abstract

INTRODUCTION : Le médecin généraliste figure parmi les intervenants les plus sollicités par les victimes de violences conjugales. Le fait de vivre le cycle de la violence rend souvent les femmes violentées ambivalentes rendant leur prise en charge difficile. La violence conjugale n'épargne pas les personnes âgées. Dans le contexte de vieillissement de la population et de la récente évolution du droit des femmes il apparaît important de comprendre les besoins en termes de soins et d'accompagnement des victimes et les éventuelles spécificités chez les femmes de plus de 65 ans. MATÉRIEL ET MÉTHODE : Il s'agit d'une étude qualitative à partir d'entretiens individuels semi-dirigés enregistrés par dictaphone puis anonymisés et retranscrits intégralement. Les données ont été analysées en triangulation partielle : par théorisation ancrée pour la première partie et par analyse phénoménologique pour la deuxième. RÉSULTATS : 18 femmes ont été incluses dont 6 de plus de 65 ans. Les femmes faisaient appel aux intervenants des secteurs sociaux, juridique, psychologique et médical. Leurs besoins étaient regroupés en trois catégories : 1. Écoute. 2. Le besoin de soutien et information en vue de la séparation 3. Le besoin d'action : aide. Les attentes des femmes de plus de 65 ans étaient similaires mais celles toujours en couple ne souhaitaient généralement pas quitter le conjoint violent et développaient des stratégies d'adaptation. Les mêmes freins au départ étaient cités mais les femmes de plus de 65 ans se sentaient condamnées à rester à cause de leur âge. DISCUSSION : L'originalité de notre étude est de s'être intéressée à tous les acteurs de la prise en charge des femmes victimes. Nous sommes arrivées à saturation des données pour la première étude. Le recrutement a été difficile pour les plus de 65 ans. Les réponses ont pu être orientées par le fait que les participantes étaient toutes volontaires. On retrouve des différences dans le vécu et les attentes des femmes des plus de 65 ans qui motiveraient la réalisation d'études plus importantes, notamment quantitatives.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2019_DETOUX%20_MAITE_VATANT_CELESTINE.pdf (2.62 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297873 , version 1 (13-09-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297873 , version 1

Cite

Maïté Detoux, Célestine Vatant. Violences conjugales : devenir et besoins des femmes victimes ? : les femmes de plus de 65 ans ont-elles des besoins spécifiques ? : enquête qualitative en Lorraine. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨hal-03297873⟩
190 View
122 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More