Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Maladie résiduelle phénotypique précoce dans le myélome multiple : à propos d'une série de 157 cas

Résumé : Au cours des dix dernières années, les avancées thérapeutiques dans le myélome multiple ont considérablement amélioré la survie des patients mais une hétérogénéité dans la réponse persiste. Aujourd'hui, les critères standards de réponse thérapeutique (électrophorèse des protéines, immunofixation) sont dépassés et l'évaluation de la profondeur de la réponse repose sur l'étude de la maladie résiduelle. L'obtention d'une maladie résiduelle phénotypique indétectable est associée à un allongement de la survie des patients. Sur une série de 157 patients admis au CHU Dijon (service d'hématologie clinique) en première ligne de traitement pour un myélome multiple et éligibles à l'autogreffe, nous rapportons pour la première fois que l'obtention d'une maladie résiduelle phénotypique précoce apporte un gain de survie sans progression et de survie globale. La maladie résiduelle phénotypique post-induction est un facteur favorable indépendant du risque cytogénétique, du score ISS et des critères standards d'évaluation de la réponse au traitement. L'évaluation de la MRD phénotypique post-induction compte tenu de sa valeur pronostique semble être un outil de choix qui pourrait guider à terme la stratégie thérapeutique.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/ulprive/BUPHA_T_2019_BAUMELOU_MARION.pdf
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03297937
Contributor : Thèses d'Exercice Ul <>
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 2:53:49 PM
Last modification on : Saturday, July 24, 2021 - 3:40:02 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297937, version 1

Citation

Marion Baumelou. Maladie résiduelle phénotypique précoce dans le myélome multiple : à propos d'une série de 157 cas. Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨hal-03297937⟩

Share

Metrics

Record views

4