Ciblage des prescriptions dans un établissement de santé mentale : étude en conditions réelles de la pertinence de l'analyse pharmaceutique - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Ciblage des prescriptions dans un établissement de santé mentale : étude en conditions réelles de la pertinence de l'analyse pharmaceutique

(1)
1

Abstract

La pharmacie clinique est aujourd'hui considérée comme un moyen essentiel et efficace de lutte contre la iatrogénie médicamenteuse. Devant ces nouvelles exigences règlementaires et contextuelles, le manque de temps et de moyens oblige de nombreux pharmaciens à prioriser les activités de pharmacie clinique et notamment l'analyse pharmaceutique des prescriptions. Les objectifs de ce travail sont d'étudier la faisabilité et la pertinence de la mise en place d'une analyse pharmaceutique par ciblage des prescriptions dans un établissement de santé mentale. Une étude monocentrique prospective a été menée au Centre Hospitalier La Chartreuse à Dijon. Il s'agissait d'élaborer une liste de critères de ciblage et de la valider en conditions réelles, en comparant sur cent jours d'analyse pharmaceutique le ciblage des prescriptions avec l'analyse exhaustive des prescriptions actuellement menée. L'impact du ciblage des prescriptions et de chaque critère ont été évalués sur l'activité d'analyse pharmaceutique et sur le nombre et la pertinence des interventions pharmaceutiques (IP) émises. L'impact clinique des IP émises concernant les prescriptions non ciblées a également été déterminé avec l'échelle CLEO®. Le ciblage a permis de réduire de 30 % le nombre de prescriptions à analyser et d'augmenter significativement le taux d'IP de 8,24 % à 10,74 % (p < 0,01). Néanmoins, le nombre d'ordonnances à analyser reste élevé et le taux d'IP obtenu après ciblage correspond plutôt aux taux retrouvés dans le cadre d'une analyse non ciblée des prescriptions. Par ailleurs, le ciblage n'a permis ni un gain de temps, ni d'augmenter significativement l'acceptation des IP par les prescripteurs. Pour ce qui est de l'impact clinique des IP émises sur les prescriptions non ciblées par les critères, 35 % d'entre elles ont été jugées d'impact clinique au moins moyen. Afin d'obtenir une meilleure pertinence du ciblage des prescriptions, une réduction du nombre de critères pourrait s'envisager. Pourtant, une liste de critères plus restreinte serait inévitablement associée à une augmentation du nombre d'erreurs médicamenteuses, potentiellement graves, non détectées. Au final, l'absence de gain de temps de la méthode de ciblage, associée au risque de manquer des erreurs potentiellement graves, pourrait justifier que l'analyse exhaustive des prescriptions soit poursuivie. Néanmoins, même si le ciblage des prescriptions n'a pas été jugé adapté à notre établissement, d'autres méthodes d'optimisation de l'analyse pharmaceutique axées davantage sur le contenu de l'IP que sur le nombre d'ordonnances à analyser pourraient être envisagées.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUPHA_T_2019_BOUSENDORFER_CYRIELLE.pdf (2.77 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297967 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297967 , version 1

Cite

Cyrielle Bousendorfer. Ciblage des prescriptions dans un établissement de santé mentale : étude en conditions réelles de la pertinence de l'analyse pharmaceutique. Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨hal-03297967⟩
37 View
273 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More