Pseudo ocular cicatricial pemphigoid induced by topicalantiglaucomatous treatments - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Pseudo ocular cicatricial pemphigoid induced by topicalantiglaucomatous treatments

Les pseudo pemphigoïdes oculaires : à propos d'un cas induit par les collyres antiglaucomateux et revue de la littérature

(1)
1

Abstract

INTRODUCTION : La pseudo-pemphigoïde oculaire iatrogène est une pathologie oculaire rare, induite par l'utilisation de collyres au long cours. Elle est cliniquement et histologiquement indissociable de la pemphigoïde oculaire cicatricielle idiopathique. Son diagnostic repose sur la présentation clinique, l'analyse histologique, et la chronologie médicamenteuse. Nous rapportons un cas de pseudo-pemphigoïde oculaire induite par le chlorure de benzalkonium, conservateur largement utilisé dans les collyres anti-glaucomateux. OBSERVATION : Une patiente de 69 ans, était traitée par plusieurs collyres contenant du chlorure de benzalkonium pour un glaucome chronique difficile à équilibrer. Après neuf mois de traitements locaux elle a présenté des signes de conjonctivite cicatricielle avec baisse d'acuité visuelle pour lesquelles elle a reçu un traitement par corticothérapie systémique et immunosuppresseurs, peu efficaces et responsables d'effets secondaires. L'analyse médicamenteuse a pu mettre en évidence la présence d'un composé commun à tous les traitements utilisés : le chlorure de benzalkonium. L'arrêt des traitements contenant cette molécule a permis une amélioration spectaculaire de l'atteinte oculaire, et des collyres antiglaucomateux sans conservateurs ont pu être repris. DISCUSSION : Devant un tableau de pemphigoïde oculaire, il est indispensable de mener une enquête médicamenteuse précise à la recherche de médicaments possiblement inducteurs, permettant de poser le diagnostic de pseudo-pemphigoïde oculaire. Son traitement repose avant tout sur l'arrêt des médicaments en cause. Cela permet dans certains cas d'enrayer la maladie. Cependant la maladie peut s'autonomiser, et nécessiter l'introduction de traitementssystémiques comme dans la pemphigoïde cicatricielle idiopathique.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2020_MOREAU_ESTELLE.pdf (1.92 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03298067 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298067 , version 1

Cite

Estelle Moreau. Les pseudo pemphigoïdes oculaires : à propos d'un cas induit par les collyres antiglaucomateux et revue de la littérature. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-03298067⟩
44 View
129 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More