The prevalence of severe cardiovascular disease requiring hospitalization in patients hospitalized for schizophrenia or psychotic disorder in France - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2020

The prevalence of severe cardiovascular disease requiring hospitalization in patients hospitalized for schizophrenia or psychotic disorder in France

La prévalence des maladies cardiovasculaires sévères nécessitant une hospitalisation chez les patients hospitalisés pour schizophrénie ou trouble psychotique en France

(1)
1

Abstract

Les maladies cardiovasculaires sont fréquentes chez les patients présentant un trouble psychotique ou une schizophrénie mais la prévalence des patients hospitalisés pour ces maladies a été peu évaluée en France. Nous avons réalisé une étude rétrospective chez les patients hospitalisés pour trouble psychotique ou schizophrénie dans 5 hôpitaux psychiatriques français en 2015 afin d'évaluer la prévalence des maladies cardiovasculaires dans cette population. Les patients présentant une maladie cardiovasculaire ont été définis par ceux ayant été hospitalisés au moins une fois dans un hôpital général en France avec un diagnostic principal ou associé de maladie cardiovasculaire 3 ans avant ou 5 ans après l'hospitalisation en psychiatrie. Les maladies cardiovasculaires étaient définies par l'occurrence d'un infarctus du myocarde, d'un accident vasculaire cérébral, d'une insuffisance cardiaque, d'une maladie coronarienne ou d'une maladie artérielle périphérique. Les facteurs de risques représentés par l'hypertension, l'obésité et le diabète ont également été évalués. Les données de ces 5 hôpitaux ont été comparées avec celles issues de l'ensemble de la France Métropolitaine. Un total de 4424 patients présentant un trouble psychotique ou une schizophrénie a été inclus. Sur les 8 années de suivi, 203 (4.6%) patients ont été hospitalisés au moins une fois avec un diagnostic de maladie cardiovasculaire. Parmi ces patients, 93 (2.1%) ont présenté une maladie coronarienne, 86 (1.9%) une insuffisance cardiaque et 49 (1.1%) un accident vasculaire cérébral. La prévalence de l'hypertension, de l'obésité et du diabète était respectivement de 11.3%, 9.7% et 7.8%. L'âge médian des patients ayant présenté un infarctus du myocarde était de 47 ans, et l'âge médian des patients ayant présenté un diabète était de 56 ans. Nous n'avons pas retrouvé de différences majeures de prévalence entre les 5 hôpitaux évalués ni avec les données issues de l'ensemble de la France Métropolitaine. En conclusion, les maladies cardiovasculaires sévères nécessitant une prise en charge hospitalière et les facteurs de risques cardiovasculaires sont fréquents chez les patients présentant un trouble psychotique ou une schizophrénie et se déclarent à un âge plus jeune que dans la population générale. Le dépistage précoce et le traitement des facteurs de risques et des maladies cardiovasculaires est important afin d'améliorer la qualité de vie et l'espérance de vie de ces patients.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2020_MARCHE_JEAN_CHRISTOPHE.pdf (807.08 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03298071 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298071 , version 1

Cite

Jean-Christophe Marche. La prévalence des maladies cardiovasculaires sévères nécessitant une hospitalisation chez les patients hospitalisés pour schizophrénie ou trouble psychotique en France. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-03298071⟩
84 View
80 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More