Antiepileptics an pregnancy : ex-vivo study of the transplacental passage of lamotrigine and levetiracetam - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Antiepileptics an pregnancy : ex-vivo study of the transplacental passage of lamotrigine and levetiracetam

Antiépileptiques et grossesse : étude ex-vivo du passage transplacentaire de la lamotrigine ou du lévétiracétam

(1)
1

Abstract

Contexte : L'épilepsie est une affection neurologique chronique qui représente un enjeu majeur de santé publique. En France, elle affecte environ 100000 femmes en âge de procréer soit une femme sur 200. Nombreuses études ont démontré que l'exposition in utero à certains antiépileptiques comme le valproate de sodium peut induire des malformations et des troubles cognitifs importants. Cependant, peu d'études évaluent le passage de la lamotrigine et du lévétiracétam qui sont utilisés en première intention dans la prise en charge de la femme enceinte épileptique. Notre objectif est d'étudier le passage transplacentaire de ces deux molécules grâce à la perfusion ex-vivo du cotylédon humain. Méthode : Les placentas sont récupérés au centre d'investigation clinique de Port-Royal dans la demi-heure suivant la délivrance après obtention préalable du consentement des mères. La double circulation foeto-maternelle est établie dans des conditions les plus proches de la physiologie, à t0 l'antiépileptique est introduit dans le compartiment maternel. Ensuite plusieurs prélèvements du compartiment maternel et foetal sont effectués à différents temps jusqu'à la fin de la perfusion qui dure trois heures. Les échantillons de lévétiracétam et d'antipyrine sont dosés en chromatographie liquide haute performance et les échantillons de la lamotrigine sont dosés en chromatographie phase liquide couplée à la spectrométrie de masse. Résultats : Ces prélèvements nous ont permis de construire une cinétique de passage, de calculer des ratios de concentrations foeto-maternels et des constantes de passage pour chaque molécule. Nos résultats montrent que la lamotrigine passe la barrière placentaire avec une vitesse et un ratio plus importants que le lévétiracétam. Conclusion : Ces résultats démontrent que le foetus est potentiellement exposé à ces deux molécules. Cependant, d'autres études sont nécessaires, notamment l'analyse de ces données dans un modèle statistique PBPK, afin de prédire l'exposition foetale et les éventuels effets sur le foetus.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUPHA_T_2020_MESSAOUDI_DALAL.pdf (4.59 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03298169 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298169 , version 1

Cite

Dalal Messaoudi. Antiépileptiques et grossesse : étude ex-vivo du passage transplacentaire de la lamotrigine ou du lévétiracétam. Sciences pharmaceutiques. 2020. ⟨hal-03298169⟩
36 View
43 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More