Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Biomatériaux innovants fonctionnalisés en médecine régénératrice : application au domaine de la régénération pulpodentinaire

Résumé : En chirurgie dentaire, la technique de dévitalisation d'une dent consiste en une extraction de la pulpe dentaire puis en son remplacement par un matériau inerte type Gutta Percha. Le but de cette étude est de définir des alternatives biologiques en développant par electrospinning un biomatériau (constitué de polymères synthétiques que sont la PCL ainsi que le PLA) fonctionnalisé à l'acide tannique (polyphénol aux propriétés antibactériennes), capable d'induire la régénération de la pulpe dentaire à l'aide de cellules souches issues de cette dernière (DPSCs). En effet, ces DPSCs sont considérées comme une source cellulaire prometteuse pour des applications nombreuses et variées en médecine régénératrice. Une banque de cellules souches a tout d'abord été réalisée à travers des étapes d'isolement, de culture cellulaire ainsi que de congélation des DPSCs récupérées suite à l'avulsion de dents de sagesse. Puis, dans le but de mimer le phénomène de « cell homing » in vitro, différents réservoirs incorporant les DPSCs ont été créés tels que la réalisation de demi-sphères de collagène, de pellets ou encore de sphéroïdes de manière à être introduits au sein d'un bioréacteur dont l'architecture imite le canal radiculaire. Les demi-sphères de collagène incorporant les DPSCs se sont révélées être la meilleure option en tant que réservoir de cellules souches avec la présence d'une MEC dès le début de leur formation. Par la suite, des expériences à l'aide du biomatériau en 2D ont permis de reconstruire un environnement de culture cellulaire à travers la réalisation d'un suivi cellulaire au cours du temps. Les expériences avec le biomatériau en 3D ont, quant à elles, permis la validation d'un ensemencement ciblé à l'apex du cône. Enfin, la viabilité cellulaire au contact du biomatériau a été étudiée avec la présence d'un potentiel effet cytotoxique/cytostatique du biomatériau sur les DPSCs. Pour pallier cela, des étapes de répétabilité intégrant des temps de culture plus longs devront être entreprises. De plus, des tests de prolifération cellulaire pourront être réalisés afin d'investiguer ces potentiels effets cytotoxique/cytostatique et des expériences en lien avec l'étude de l'influence du biomatériau en 3D sur la synthèse de MEC pourront également être entreprises. Ces expérimentations devront pouvoir orienter sur les modifications à apporter que ce soit notamment en termes de fabrication ou de composition du biomatériau fonctionnalisé si ce dernier doit un jour être utilisé en tant que dispositif médical.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/ulprive/BUPHA_T_2020_VARNIER_JULIE.pdf
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03298191
Contributor : Thèses d'Exercice Ul <>
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 3:04:35 PM
Last modification on : Saturday, July 24, 2021 - 3:40:02 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298191, version 1

Citation

Julie Varnier. Biomatériaux innovants fonctionnalisés en médecine régénératrice : application au domaine de la régénération pulpodentinaire. Sciences pharmaceutiques. 2020. ⟨hal-03298191⟩

Share

Metrics

Record views

6