Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Hypoglycémie avec signes de neuroglucopénie après gastric-bypass, incidence et facteurs prédictifs

Résumé : INTRODUCTION : Une des complications majeures du Roux en Y gastric bypass est l'apparition d'hypoglycémies hyperinsulinémiques post-prandiales. Le dépistage et la prise en charge des hypoglycémies avec symptômes de neuroglycopénie sont particulièrement cruciaux en raison du risque de traumatismes et de décès.MÉTHODE :Les symptômes d'hypoglycémie ont été systématiquement dépistés de manière prospective chez tous les patients opérés d'un gastric-bypass entre 2002 et 2017. Ils ont été classés en deux groupes: hypoglycémie modérée (HM) avec uniquement des symptômes de stimulation sympathique et hypoglycémie sévère (HS) avec symptômes neuroglucopéniques. Une hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO) a été réalisée pour confirmer le diagnostic chez les patients présentant des symptômes neuroglucopéniques et pour dépister une sécrétion élevée d'insuline. RÉSULTATS : Parmi les 2550 patients, nous avons exclu les patients diabétiques (n = 751, 29,4%) et tous les patients avec un suivi inférieur à 2 ans (n = 661, 36,7% des patients non diabétiques). 1138 patients ont été inclus (205 hommes et 933 femmes). 504 patients (44,2%) ont présenté au moins un épisode d'hypoglycémie, 372 (32,6%) des hypoglycémies modérées et 132 (11,6%) des hypoglycémies sévères. Le délai moyen entre la chirurgie et la première hypoglycémie était de 25,5 ± 21,3 mois. Les valeurs prédictives pour HS étaient : l'âge plus faible (OR= 1,01; IC95% (1,05-16,69); p = 0,0007), un IMC plus faible (OR = 1,61; IC95% (1,17-2,22); p = 0,0035), la perte de poids maximale (OR= 1,04; IC95% = 1,39-1,23); p = 0,0106) et un IMC plus faible avant la chirurgie (OR= 0,78; IC95% (0,64-0,95) p = 0,0112). 116 patients présentant des hypoglycémies sévères avaient une HGPO qui permettait de confirmer le diagnostic d'HS (soit 87% des cas) et le diagnostic a été réfuté chez 15 patients présentant une glycémie de nadir supérieure à 0,6 g / L. 54,4% avaient une concentration plasmatique d'insuline supérieure à 3 μU /ml avec glycémie concomitante inférieure à 0,60 g /Let 45% avec une glycémie concomitante inférieure à 0,55 g / L. CONCLUSION :Cette étude montre que la prévalence des hypoglycémies sévères avec symptômes neuroglycopéniques est très élevée après gastric bypass (11,6%). Les patients présentant la perte de poids la plus importante et l'IMC le plus faible sont ceux à plus haut risque. Cette étude confirme l'intérêt de l'HGPO pour confirmer le diagnostic et pour dépister les patients présentant une sécrétion d'insuline anormalement élevée.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03298345
Contributor : Thèses d'Exercice Ul <>
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 3:31:09 PM
Last modification on : Saturday, July 24, 2021 - 3:40:00 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298345, version 1

Citation

Rébecca Bienvenot. Hypoglycémie avec signes de neuroglucopénie après gastric-bypass, incidence et facteurs prédictifs. Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨hal-03298345⟩

Share

Metrics

Record views

10